Klub des Loosers

Distractions et loisirs, Concert, Divers musique, Hip-hop à Marseille

  • Il aura fallu attendre 35 ans entre Notre Dame de Paris, le premier "anankè" de Victor Hugo, et son troisième et dernier, Les Travailleurs de la mer. Dix-neuf pour voir se conclure la trilogie des Snopes de William Faulkner et trente pour celle des Enfers de Dario Argento. Sans compter les 28 longues années écoulées entre Les Bronzés et Les Bronzés 3 : Amis pour la vie.

    Il faudra attendre encore un peu pour savoir combien de temps mettra Fuzati à conclure sa trilogie du Klub des Loosers,...
    Il aura fallu attendre 35 ans entre Notre Dame de Paris, le premier "anankè" de Victor Hugo, et son troisième et dernier, Les Travailleurs de la mer. Dix-neuf pour voir se conclure la trilogie des Snopes de William Faulkner et trente pour celle des Enfers de Dario Argento. Sans compter les 28 longues années écoulées entre Les Bronzés et Les Bronzés 3 : Amis pour la vie.

    Il faudra attendre encore un peu pour savoir combien de temps mettra Fuzati à conclure sa trilogie du Klub des Loosers, entamée en 2004 avec Vive la vie et poursuivie par La fin de l'espèce en 2012. Car, comme Grand Siècle en 2014 (projet hors Klub sous le nom Fuzati & Orgasmic) ou Le chat et autres histoires (2017), VANITÉ est un nouveau détour sur le long chemin de Fuzati.

    Le Klub des Loosers fait donc son grand retour avec un nouvel album studio, entièrement produit par son leader et membre très unique. Là où Le chat et autres histoires se construisait comme un recueil de nouvelles, VANITÉ s'éloigne un peu de la littérature pour revenir aux premiers amours de Fuzati : le rap, ses punchlines, ses allitérations et son nombrilisme. L'époque est aux rappeurs qui pleurent sur leurs vies tristes et leurs épisodes dépressifs ? Le Klub des Loosers prend étonnamment une toute autre direction, celui des vies rêvées d'Instagram, de l'esprit win de la start-up nation et du modèle de réussite à l'américaine qui a porté la République en marche au pouvoir. Ou comment rejouer Le bûcher des Vanités avec Fuzati dans le rôle du vaniteux et un fond d'apocalypse climatique dans le rôle du bûcher.

    Porté par l'humour noir qu'on lui connaît, Fuzati questionne l'orgueil de l'Homme, son rapport au succès et à l'échec à l'ère de l'autopromotion... Plus misanthrope que jamais, il se place tour à tour en miroir du winner présomptueux et du loser empreint d'amertume... Gagnants et perdants se confondent, aucun humain n'est à sauver.

    Nouvel album VANITÉ (Ombrage éditions / IDOL - PIAS / 18 septembre 2020)
    Accessible pour handicapés
  • Tarifs

    Entrée : 23€
Horaires

Horaires

  • Le 1 mai 2021 à 19:00
Nos suggestions