Hommage à Med Hondo

Hommage à Med Hondo

Culture, Séance / Projection cinéma, Cinéma à Marseille 2ème

À partir de :  6 Tarif plein
  • Le Mucem, Aflam et le Videodrome 2 proposent un hommage au réalisateur Med Hondo, décédé à Paris en 2019.

  • Le Mucem, Aflam et le Videodrome 2 proposent un hommage au réalisateur Med Hondo, décédé à Paris en 2019. À travers projections, table ronde et installation vidéo, ce grand week-end de cinéma nous mène à la (re)découverte d’une œuvre plus que jamais d’actualité.

    Né en 1936 en Mauritanie, descendant d’une famille d’esclaves affranchis, Med Hondo arrive à Marseille en 1958. Là, commencent une vie de petits boulots (il a d’abord été docker), une prise de conscience politique et le...
    Le Mucem, Aflam et le Videodrome 2 proposent un hommage au réalisateur Med Hondo, décédé à Paris en 2019. À travers projections, table ronde et installation vidéo, ce grand week-end de cinéma nous mène à la (re)découverte d’une œuvre plus que jamais d’actualité.

    Né en 1936 en Mauritanie, descendant d’une famille d’esclaves affranchis, Med Hondo arrive à Marseille en 1958. Là, commencent une vie de petits boulots (il a d’abord été docker), une prise de conscience politique et le développement d’une passion pour l’art dramatique et le cinéma.

    Son premier long-métrage, Soleil Ô (titre d’un chant antillais sur la douleur des Noirs du Dahomey amenés aux Caraïbes, 1971), a été suivi des Bicots-nègres, vos voisins (1973). Bouleversant les codes du documentaire et portant un regard incisif sur le colonialisme, ces films très remarqués permettent à Med Hondo de poursuivre son travail. Cinéaste novateur, il effectue dans West Indies ou les nègres marrons de la liberté (1979) et Watani, un monde sans mal (1998) une originale symbiose entre théâtre et cinéma.

    Présenté et récompensé dans différents festivals internationaux, il a réalisé trois courts-métrages et neuf longs-métrages au cours de ses cinquante années de carrière. Également acteur, il s’est distingué dans le doublage : voix française régulière d’Eddie Murphy, il a été aussi la voix de Rafiki dans Le Roi Lion ou encore de l’âne dans Shrek.

    Explorant les thèmes de la colonisation, de la traite négrière, ou encore de la "Françafrique", ses films sont autant de réquisitoires contre les formes d’oppression subies par les peuples exploités, en particulier le peuple africain.

    Cet événement proposé au Mucem sera le premier hommage rendu en France à ce "cinéaste rebelle " encore trop peu connu du public.

    Programme

    • Mes voisins
    Vendredi 15 octobre 2021 à 10h
    Des travailleurs africains parlent de la vie quotidienne et du racisme sur les marchés du travail et du logement à Paris.

    • En écho à Med Hondo
    Vendredi 15 et samedi 16 octobre 2021 à 15h
    Dimanche 17 octobre 2021 à 10h
    Installation vidéo en continu.

    • West Indies ou les nègres marrons de la liberté
    Vendredi 15 octobre 2021 à 20h30
    Adapté de la pièce Les Négriers de Daniel Boukman, ce film peut être qualifié de "comédie musicale politique".

    • Sarraounia
    Samedi 16 octobre 2021 à 17h
    Poursuivant son travail autour du colonialisme, Med Hondo adapte le roman de l’écrivain nigérien Abdoulaye Mamani..

    • Soleil Ȏ
    Samedi 16 octobre 2021 à 20h30
    Un immigré africain en quête de travail découvre les aspérités de la "Douce France"...

    • Watani, un monde sans mal
    Dimanche 17 octobre 2021 à 16h
    Censuré lors de sa sortie, le film est dédié à la mémoire des Africains déportés pendant la traite négrière.
  • Langues parlées

    • Français
  • Du 15 octobre 2021 au 17 octobre 2021
  • Plein tarif
    6 €
  • Tarif réduit
    4 €
  • "En écho à Med Hondo" : entrée libre
Horaires

Horaires

  • Du 15 octobre 2021 au 17 octobre 2021
    Ouvert Tous les jours
Nos suggestions