Festival Mars en Baroque

Conférence Mars en Baroque : imaginaire héroïque et amoureux

Culture, Conférence / Débat / Rencontre, Historique à Marseille 6ème

  • Au Moyen-Âge, toute l’Europe connaît des chansons de geste, chantées et
    récitées, qui se fragmentent en courtes ballades.

  • Mais l’Espagne est le seul pays à perpétuer la pratique de ces brefs romances castillans, à les conserver par l’imprimerie : le Romancero. Le Siècle d’Or porte ces romances théâtraux comme le romancero du Cid, sur la scène. Théâtre national et populaire où se retrouvaient toutes les classes de la société, unies ou uniformisées ainsi par une même idéologie.

    Parallèlement, les Cancioneros, avec un même succès, cultivaient des
    chansons nobles perpétuant le culte de l’amour courtois, mais...
    Mais l’Espagne est le seul pays à perpétuer la pratique de ces brefs romances castillans, à les conserver par l’imprimerie : le Romancero. Le Siècle d’Or porte ces romances théâtraux comme le romancero du Cid, sur la scène. Théâtre national et populaire où se retrouvaient toutes les classes de la société, unies ou uniformisées ainsi par une même idéologie.

    Parallèlement, les Cancioneros, avec un même succès, cultivaient des
    chansons nobles perpétuant le culte de l’amour courtois, mais aussi des
    villancicos, des villanelles, verdoyant et ravissant versant populaire, souvent
    irrévérencieux. Ces chansons émaillaient aussi le théâtre, qui offrait de
    la sorte à l’Espagnol des modèles de conduite, un code de l’honneur, un art
    de vivre et un savoir-vivre héroïque et galant qu’on appellera en Europe
    "L’amour à l’espagnole", que regrettent Mesdames de Sablé et de Sévigné,
    et dont témoignent des airs chez Molière, Campra, Rameau.

    Par Benito Pelegrín, agrégé, docteur d’État, professeur émérite des universités, écrivain, grand reporter.
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires

Horaires

  • Le 27 juin 2021 à 15:30
Nos suggestions