Château D'if Vue De La Mer

Le château d’If

l’île forteresse entre légende et Histoire

Bâti au début de la Renaissance, sous le règne de François Ier, le château d’If dresse ses tours et ses remparts sur une île de l’Archipel du Frioul au large de Marseille. Forteresse inexpugnable et prison redoutable, le château d’If compte aujourd’hui parmi les monuments touristiques les plus visités de la cité phocéenne. Partez à la découverte d’une citadelle qui appartient au patrimoine marseillais, où l’Histoire se mêle à la légende !

Une citadelle pour protéger Marseille

La mer Méditerranée a contribué à la prospérité de Marseille, mais a aussi été parfois à l’origine d’épisodes tragiques. La ville a ainsi été assiégée par les armées du Saint-Empire romain germanique en 1524, et n’a dû son salut qu’à ses murailles et à l’annonce de l’arrivée des renforts français.

François Ier, conscient de l’importance stratégique de la ville (port prospère ouvert sur la mer Méditerranée), décide de renforcer ses défenses en bâtissant une forteresse imprenable sur un îlot battu par le Mistral, mais occupant une place stratégique sur la route d’accès à la calanque du Lacydon. Cette construction massive et puissamment armée doit assurer une triple fonction :

  • empêcher une flotte ennemie d’envahir la ville par la mer, comme ce fut le cas en 1423 par les troupes aragonaises ;
  • protéger les arsenaux royaux, et couvrir les sorties et les entrées des galères qui y mouillent ;
  • renforcer la mainmise royale sur une ville fière et d’âme indépendante, rattachée au Royaume à la fin du XVe siècle en même temps que la Provence.

Les fortifications ont été renforcées en 1702 par Vauban qui fit notamment aménager des batteries côtières basses et une nouvelle caserne. Cet ensemble architectural militaire exceptionnel a été classé Monument Historique le 7 juillet 1926.

Une prison d’État d’où on ne s’évade pas

Le château d’If se voit confier une nouvelle mission au service de la sûreté royale, puis impériale et républicaine. Ses murs épais empêchent les visiteurs indésirables d’y pénétrer, mais aussi ceux qui y séjournent de s’en échapper ! Entouré par les flots, le château d’If  s’impose comme une prison inviolable. Les prisonniers désireux de s’évader devaient tout d’abord briser leurs chaînes, forcer des portes, franchir des murailles, puis plonger dans une mer capricieuse, et parvenir à nager près de 1,5 kilomètre au milieu des courants… Tout en échappant à la vigilance de la garnison !

Des opposants au régime y ont été enfermés de 1480 à 1871. Le château d’If a ainsi accueilli des protestants durant les Guerres de Religion, et des Républicains après les  émeutes de 1848 et le coup d’État du 2 décembre 1851 mené par le futur Napoléon III.

La visite du donjon du Château d’If témoigne de ce passé carcéral. Durant votre promenade au cœur de l’édifice, vous pourrez notamment observer des gravures réalisées par d’anciens prisonniers.

Un rhinocéros au château d’If 

En 1516, le roi du Portugal envoie un somptueux présent au pape Léon X : un rhinocéros vivant ! En route vers Rome, l’animal est débarqué sur l’île d’If pour se dégourdir les pattes. L’animal, malheureusement, n’arrivera jamais à bon port : une tempête coulera le navire qui le transportait au large de Gênes. Cet événement exceptionnel pour l’époque a été immortalisé par plusieurs artistes, dont Albrecht Dürer, qui a notamment réalisé une gravure sur bois de l’animal restée célèbre.

Les prisonniers célèbres du Château d’If

Le château d’If a accueilli plusieurs personnages historiques qui ont participé à l’Histoire de Marseille et de la France. Jean-Baptiste Chataud, le commandant du Grand-Saint-Antoine, le navire qui apportera la Grande Peste de 1720 à Marseille, y fut un temps incarcéré. La prison a aussi hébergé Louis Auguste Blanqui, le célèbre anarchiste auteur du journal Ni Dieu ni Maître, dont le nom continue à incarner les valeurs de ce mouvement.

La fiction et la légende se sont aussi invitées entre les murs du Château d’If. Edmond Dantès, le héros vengeur du roman Le Comte de Monte-Cristo, a ainsi été incarcéré au Château d’If par la plume d’Alexandre Dumas. La tradition raconte aussi que l’homme au masque de fer, ce prisonnier inconnu et mystérieux dont l’identité et les secrets auraient pu faire vaciller le trône de Louis XIV, y aurait séjourné. On pense évidemment au film l’Homme au masque de fer paru en 1998, dans lequel les célèbres Leonardo Di Caprio et Gérard Depardieu jouèrent.

Où s’arrête l’Histoire ? Où débute la légende ? Vous pourrez vous forger votre propre opinion durant votre visite du château d’If !

Une vue exceptionnelle sur tout Marseille

L’expérience d’une visite au château d’If ne se résume pas à une découverte de ses salles et de ses murailles. La terrasse de la Grande Tour offre une vue imprenable au large sur l’archipel du Frioul, avec les îles de Pomègues et de Ratonneau. Vous pourrez notamment contempler les ruines de l’Hôpital Caroline, destiné à la mise en quarantaine des voyageurs qui arrivaient par la mer.

La ville de Marseille se laisse admirer à l’est du château d’If. Vous pourrez notamment observer la Corniche, route-promenade qui domine le littoral rocheux. En levant les yeux, vous embrasserez du regard Notre-Dame de la Garde, dominée par la statue de la Vierge entièrement recouverte d’or.

Au Sud, le massif de Marseilleveyre et les premières calanques déploient leurs sommets, leurs falaises et  leurs crêtes de calcaire blanc, et se drapent dans un manteau de garrigue. L’île de Maïre et l’île du Tiboulen de Maïre marquent la porte d’entrée vers les calanques les plus sauvages.

Au nord, vous pouvez apercevoir les collines et les criques de la Côte Bleue, où vous attendent entre Marseille et Martigues plusieurs stations balnéaires et plages réputées.

Informations pratiques

Adresse

Marseille 7ème

Tarifs

Plein tarif 6€

Horaires d'ouverture

Fermeture les 1er janvier, 1er mai, lundi 1er novembre, 25 décembre
Plus d'infos
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités