Notre Dame de la Garde
Du haut de sa collineLa célèbre basiliqueveille sur les habitants de Marseille

La basilique Notre‑Dame de la Garde

Figure emblématique de la Ville de Marseille, elle veille sur les marins, les pêcheurs et tous les Marseillais. Lors de votre séjour dans la cité phocéenne, allez rendre visite à la « Bonne mère » comme on la surnomme à Marseille, et admirez du haut de la colline, le panorama qui s’offre à vous. En effet, elle est visible des quatre coins de la ville et fait face à la Mer Méditerranée de toute sa grandeur.

Grâce à sa beauté architecturale extérieure et intérieure, mais également à la magnifique vue à 360 degrés sur toute la ville, elle est le monument le plus visité à Marseille. Elle est accessible à pieds ou en petit train touristique, qui vous permet d’apprécier la balade, sans gravir la colline à la force de vos jambes ! Ne manquez pas ce monument incontournable de Marseille. 

Histoire de la colline de la Garde

La colline de la Garde (154 m) a toujours été un poste d’observation. Avec un sommet culminant à 154 mètres, elle permet en effet d’embrasser une vue à 360 degrés sur la ville, les îles et la mer. Au XVe siècle, une ordonnance de Charles II d’Anjou l’inscrit dans la liste des relais. Ce système de vigie va s’améliorer au fil des siècles et la fonction a perduré sur la colline jusqu’en 1978.

Pour protéger Marseille des armées de Charles Quint par le Connétable de Bourbon, François Ier fait construire un fort en 1524, qui constitue, avec le Château d’If, une défense maritime dont la ville était dépourvue. De nos jours, on peut encore constater la présence du fort servant d’assise à la basilique actuelle et deviner au-dessus du porche nord l’emblème du Roi : la Salamandre.

1853, la première pierre est posée

En 1214, un prêtre prénommé Pierre fait construire sur ce site une petite chapelle et un sanctuaire dédié à la Vierge-Marie, établissant la vocation religieuse des lieux. Plusieurs chapelles se sont succédé au Moyen-âge et à la Renaissance, jusqu’à la construction de la basilique actuelle. Ainsi la colline de la Garde a dès lors une triple vocation : un poste de vigie, un ouvrage militaire, un lieu de culte et de pèlerinage.

Au milieu du XIXe siècle, le sanctuaire s’avère être trop petit pour les nombreux pèlerins qui le visitent. Monseigneur de Mazenod décide alors d’y construire une grande basilique Notre-Dame de la Garde. La première pierre est posée le 11 septembre 1853, les travaux sont confiés à l’architecte Henry Espérandieu et la consécration a lieu le 5 juin 1864.

C’est à cette période que la ville se transforme et lance la construction d’édifices prestigieux comme le Palais de la Bourse et la préfecture.

La Bonne Mère et la foi populaire

La silhouette familière de la basilique est visible des Marseillais depuis de nombreux endroits de la ville, du Vieux-Port aux îles du Frioul, du musée du Mucem et de la tour du Fort Saint-Jean aux collines de Pagnol.

De style romano-byzantin (coupoles, polychromie des pierres, ors, mosaïques) la basilique répond parfaitement au programme des grandes constructions entreprises à Marseille sous Napoléon III. L’édifice se compose de deux parties :

– une église basse, crypte, voûtée
– une église haute, le sanctuaire, consacrée à la Vierge (fête et pèlerinage le 15 août).

La présence à l’intérieur de l’édifice de nombreux ex-voto exposés sur les murs témoigne de la foi populaire, qui dépasse de loin les limites de la cité phocéenne. On vient de toutes les Bouches-du-Rhône, et de l’ensemble de la Provence, pour allumer un cierge et demander une faveur, ou simplement pour se ressourcer en se rapprochant un peu du ciel.

Le saviez-vous ?

La Vierge regarde la mer et non pas son enfant, elle le présente au monde. D’où qu’on arrive, du Nord, du Sud ou par la mer, on voit Notre Dame de la Garde.

Bon à savoir

 

  • Il existe trois cloches, dont un bourdon de plus de 8 tonnes baptisé « Marie-Joséphine ».
  • La statue monumentale de la Vierge Marie mesure 11.20 mètres.
  • La Vierge est creuse, il existe un escalier qui conduit aux yeux de la statue (fermé au public).
  • Il existait un funiculaire de 1892 à 1967 qui partait de la rue J.moulet et arrivait 80 m plus haut.

Informations pratiques

Notre-Dame de la Garde est ouverte tous les jours de l’année.
De 7h à 18h15

En bus (ligne 60) RTM
En petit train touristique (Circuit « Notre-Dame de la Garde »)
En voiture (attention, les parkings ferment à 17h30)
En Vélo (Le Velo)
A pied (environ 20 minutes)

Ce monument touristique demeure un lieu de culte. Le respect est essentiel notamment aux heures des messes et des offices.