Criques sur la côte bleue, promenade sur le chemin de randonnée

La Côte Bleue par le sentier des Douaniers

Également appelé le sentier du Littoral, le sentier des Douaniers s’étend de Niolon au Cap Méjean. Il s’agit d’un chemin de randonnée permettant de découvrir la Côte Bleue, une façade maritime de la chaîne de l’Estaque longue de 28 kilomètres reliant Marseille à Martigues. Historiquement lié à la Révolution française, ce sentier est le meilleur moyen de s’approcher des rivages escarpés et des splendides criques qui l’entourent.

Sur la trace des douaniers lors de la Révolution française

En 1789, en pleine Révolution française, la contrebande se propage considérablement suite aux taxes conséquentes prélevées sur les étoffes, le tissu, le tabac et l’alcool. Un système de surveillance des côtes est alors établi le long des rivages. C’est de cette façon que les douaniers interviennent. En 1791, le tout premier sentier des douaniers voit le jour en Bretagne et donnera naissance à d’autres chemins sur les côtes françaises. Aujourd’hui, ces nombreux sentiers forts de symboles sont parcourus par des milliers de randonneurs.

À la découverte de la Côte Bleue par le sentier du Littoral

Inauguré en 2018 sous l’impulsion des communes d’Ensuès-la-Redonne, Carry-le-Rouet, Sausset-les-Pins et Martigues, le grand sentier de la Côte Bleue propose différents itinéraires pour découvrir les plus beaux paysages de la Méditerranée. Ce GR regroupe 17 boucles de 2 à 12 kilomètres avec des dénivelés différents afin de satisfaire tous les publics, qu’ils soient aguerris ou débutants. Il se confond avec le sentier des Douaniers qui existait déjà au préalable.

Le sentier des Douaniers ou du Littoral traverse les plus beaux paysages de la Côte Bleue et offre aux amoureux de randonnées de nombreux chemins de marche entre mer, forêt et rochers. Vous pouvez l’emprunter à l’est ou à l’ouest selon la direction que vous désirez prendre.

En démarrant de la plage du Rouet en direction de Niolon/l’Estaque, vous empruntez un itinéraire de 16 kilomètres qui vous prendra 8 heures aller-retour. Suivez le balisage en rouge et blanc (GR 51) en prenant le chemin des Eaux Salées qui vous fera monter vers la Chapelle du Rouet. À cet endroit, vous profitez d’une vue imprenable sur la rade de Marseille. Poursuivez votre chemin vers la Madrague de Gignac et le port de la Redonne. Vous prenez ensuite un petit chemin menant à la calanque des Anthénors où le bord de mer continue jusqu’à l’île de l’Everine. Le sentier des Douaniers se poursuit jusqu’aux portes de Marseille dans le quartier de l’Estaque. Le circuit Niolon-La Redonne fait partie des plus pratiqués par les randonneurs, car il traverse de nombreuses calanques. Son avantage : vous pouvez reprendre facilement le train TER Marseille-Miramas dans une des gares où il s’arrête.

Préparer sa randonnée sur le littoral provençal

Si vous souhaitez découvrir les multiples facettes de la Côte Bleue, vous devez préparer méticuleusement en amont votre randonnée. En termes d’équipement, optez pour des chaussures de marche adaptées, un sac à dos, des bouteilles d’eau ou des gourdes en quantité suffisante (au moins 2 litres par jour et par personne), des barres protéinées, de la crème solaire et un couvre-chef pour se protéger du soleil. 

Respectez rigoureusement les chemins balisés pour éviter de vous éloigner et de vous perdre. Au préalable, vérifiez le temps de parcours et la météo prévue le jour de la randonnée. Ne surestimez pas vos capacités physiques : le principal est de prendre du plaisir en marchant. L’accès aux espaces naturels est réglementé pendant la période estivale, de juin à septembre, pour prévenir les risques d’incendie. Il est donc nécessaire de vous renseigner sur les sites officiels avant de partir à l’aventure.

La protection et le respect de l’environnement et de la nature sont essentiels pour une randonnée parfaitement maîtrisée. Il est par exemple interdit d’allumer un feu ou de fumer. Emportez vos détritus dans votre sac et ne les jetez surtout pas sur les sentiers. Admirez les arbres et les plantes, sans les couper ou les cueillir. Gardez à l’esprit que la Côte Bleue est source de vie grâce à ses calanques, sa forêt et ses collines, mais celles-ci restent malgré tout fragiles. Mieux vaut prévenir que guérir…

Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités