calanque-de-mejean2cmomtcm.jpg
A deux pas de Marseille

La Côte Bleue

La Côte bleue est la façade maritime qui se situe au Nord de Marseille, après le quartier de l’Estaque, et se termine à Martigues.  Son nom fait référence à la couleur de l’eau. Plusieurs petites communes la jalonnent : Le Rove, Ensuès-la-Redonne, Carry-le-Rouet, Sausset-les-Pins, La Couronne, Carro…  

Une Côte sauvage

La Côte Bleue est constituée d’une succession de petits ports, de plages ou criques bordés de pins, parfois difficiles d’accès mais c’est ce qui en fait tout son charme. D’ailleurs, pour sa beauté sauvage, des cinéastes comme Marcel Pagnol et Robert Guédiguian l’ont choisie comme décor pour leurs films. Les traces archéologiques de l’abri de Méjean attestent de la présence de l’homme préhistorique sur ses rivages. Par la suite, les hameaux du littoral sont habités par des agriculteurs et des pêcheurs. C’est la création de la ligne de chemin de fer Marseille-Miramas en 1915 qui désenclave les villages du littoral

Pour se baigner dans ses criques, mieux vaut être chaussé de sandales adaptées pour marcher sur les plages car elles sont souvent constituées de gros galets, et pour éviter de se blesser sous l’eau avec les oursins qui parsèment les fonds rocheux. Oursins, que vous pouvez d’ailleurs déguster les dimanches de février aux Oursinades de Carry le rouet et Sausset les Pins. L’hiver, les vagues ramènent sur les plages des monticules de plantes aquatiques échouées, les herbiers de posidonie, espèce protégée qui est le refuge de nombreux poissons.

Un lieu de loisirs

Pour les citadins des alentours Marseillais, Aixois, Vitrollais… la Côte bleue est synonyme de loisirs. Nombreux sont ceux qui viennent s’y promener ou s’y baigner pendant les week-end et les vacances. Dans les calanques comme Niolon, La Redonne ou Carro, certaines familles possèdent un cabanon depuis plusieurs générations. C’est au cabanon qu’on se retrouve en famille ou entre amis pour partager du bon temps et vivre au rythme des apéros, de parties de pétanque, de siestes au son des cigales et des parties de cartes. Bref, c’est tout un art de vivre, simple, mais qui devient de plus en plus rare à cause de l’urbanisation.

*Cabanon : ancienne cabane qui servait de rangement pour les pêcheurs. Peu à peu il s’est transformé et est devenu un lieu de repos et de retrouvaille dominical.

Comment se rendre sur la Côte bleue ?

 

Le fameux train de la Côte bleue est certainement le moyen le plus adapté pour la visiter. C’est un train régional qui est à lui seul une attraction touristique. En effet, la ligne de chemin de fer qui a été construite de 1907 à 1915 par l’ingénieur Paul Séjourné, se situe à flanc de falaises alternant viaducs, tunnels et falaises abruptes, offrant ainsi un panorama spectaculaire. Petite astuce, au départ de Marseille, s’assoir du côté gauche pour profiter des vues plongeantes sur les calanques et coins de baignades. TER Marseille-Miramas: informations et horaires sur le site TER de la SNCF.

En voiture, prendre l’autoroute A55 vers Martigues ou A7 en direction de Marignane jusqu’à la sortie « Côte Bleue. Puis suivre « Ensuès la Redonne, Carry le Rouet, Sausset les Pins ou La Couronne-Carro »

A pied, le sentier du littoral ou GR51 dit “le sentier des Douaniers” traverse la Côte bleue et rejoint d’autres itinéraires pédestres. Autant d’opportunités de marcher, que ce soit pour les familles ou pour les randonneurs aguerris. La plupart de ces parcours sont accessibles à partir des gares de Niolon, Ensuès le Redonne, Carry le Rouet, Sausset les Pins et la Couronne. Il est bien sûr conseillé de bien étudier son circuit avant de partir et d’être équipé pour la randonnée (cartes IGN Marseille-Les Calanques n°3145 ET, Etang de Berre-Martigues n° 3144 OT ).

Par la mer, ceux qui possèdent un bateau ou qui en louent un peuvent découvrir des criques inaccessibles par voie terrestre, et caboter sur des eaux cristallines (attention toutefois à éviter le périmètre du parc régional marin à Carry). Contacter les capitaineries des ports de plaisance pour réserver votre accueil à quai.

Quelques idées pour profiter de la Côte bleue !

 

  • Randonner sur le sentier des Douaniers (GR51) ou les nombreux autres chemins. Certains d’entre eux sont ouverts aux VTT.
  • Pratiquer des sports aquatiques, paddle, le kayak de mer, la plongée sous-marine, balade palmée (snorkeling ), avec les clubs et associations sportifs référencés auprès des Offices de Tourisme.
  • Surfer ou faire de la planche à voile sur la plage des Arnettes à Carro, un des spots les plus réputés de France.
  • Naviguer en voilier ou en bateau depuis l’Estaque, Carry, Sausset ou Martigues: il n’est pas rare de rencontrer des dauphins à proximité des côtes !
  • Louer un bateau privé à la journée ou demi-journée pour découvrir les criques inaccessibles et s’y baigner.
  • S’amuser en famille au parc d’attraction Magic Park Land.
  • Flâner sur le très beau marché de Sausset les Pins ou Martigues le dimanche matin.
  • Manger ou boire un verre sur le port de Carry le Rouet avec ses nombreuses animations (Oursinade en hiver, marché nocturne en été)
  • Visiter Martigues, appelée la Venise provençale avec le quartier coloré du Miroir aux oiseaux
  • Profiter du farniente et du soleil sur les nombreuses plages !