Randonnée Calanque Sormiou ©joomtcmrandonnee-calanque-de-sormiou-joomtcm-16.mp4
Découverte du Parc National des Calanques

Randonnée guidée à la calanque de Sormiou

Randonner dans les calanques, c’est bien. Mais accompagné d’un guide professionnel c’est encore mieux ! Je vous raconte ma matinée dans le parc national, à la découverte de l’Histoire et du patrimoine botanique de Sormiou.

Publié le 28 janvier 2022
Jade Orengo
Jade Orengo
  • Marseille en 3 mots

    Merveilleuse, diversifiée, natale.

  • Mon quartier coup de cœur

    Les Goudes, et leur côté si tranquille (en hors saison) pour aller siroter un verre et prendre l’apéro face au coucher du soleil.

Une randonnée au départ de Marseille

Randonnée accompagnée dans le Parc National des Calanques

Il est 9h lorsque notre guide nous rejoint au petit parking situé au-dessus des Baumettes. Il fait encore frais, la brume s’élève à travers les arbres, mais nous allons rapidement nous réchauffer grâce au soleil qui est au rendez-vous ! Nous sommes directement mis dans le bain : Vanina nous explique le parcours que nous allons réaliser avec son accent chantant qui sent bon le sud. Une randonnée d’environ 4h, à la découverte du panorama exceptionnel du Parc National. Classé depuis 2012, il est le seul Parc National français à être à la fois terrestre, marin, insulaire et périurbain.

En effet, nous nous rendons rapidement compte en prenant un peu de hauteur que nous avons d’un côté la vue sur la mer, et de l’autre la vue sur la ville (avec la Bonne Mère qui semble être posée sur le flanc de la colline !). D’où les nombreuses problématiques de fréquentation et de flux de visiteurs, qui sont chaque année très nombreux à venir profiter des calanques.

Une rando ponctuée d’anecdotes sur le patrimoine naturel

Le sentier que nous empruntons est très bien entretenu, et de nombreuses espèces végétales sont présentes de part et d’autre du chemin. Vanina s’arrête et demande à chacun si l’on connait leurs noms. Personnellement, je ne suis pas vraiment calée sur le sujet, mais on repère directement les personnes connaisseuses dans le groupe !

Nous apprenons par exemple que la Bruyère, petit arbuste aux fleurs violines, possède des propriétés diurétiques utilisée en infusion ou en décoction. Le Sumac du corroyeur lui, produit des grappes de fruits rouges au goût citronné. Il est souvent connu et utilisé en tant qu’épice, cependant il possède de nombreux bienfaits : antioxydant, anti-inflammatoire, antibactérien…

Cependant, une autre plante appelée Rue fétide, peut être au contraire très toxique et allergène pour certaines personnes. Elle dégage une odeur forte, reconnaissable sur notre chemin. Nous croisons également la route d’un plant de Salsepareille : les Schtroumfs auraient-ils élu domicile dans les calanques de Marseille ?

Le Saviez-vous ?

Le mot “Sormiou” signifie en provençal “la meilleure source”, car une nappe phréatique est située sous la calanque, et alimentait jusqu’au XXème siècle deux puits datant du XIVème siècle. Cette eau permettait aux pêcheurs et aux excursionnistes de s’y abreuver lors de leur passage dans la calanque. Aujourd’hui l’eau a cessé de couler.

Des paysages à couper le souffle

Un paysage magnifique entre falaises abruptes et eau turquoise

Le ciel est d’un bleu azur, et le soleil est haut. Nous avons un panorama splendide sur l’Archipel de Riou et ses différentes îles, véritable refuge d’espèces terrestres et marines protégées. Nous apercevons en contrebas la plage de la calanque de Sormiou ! Arrivés au Col des Escourtines, nous empruntons un vallon qui descend directement au cœur de la calanque.

Nous avançons prudemment dans les éboulis de pierres, avec de bonnes chaussures aux pieds ! Je me sens toute petite entre les falaises de calcaire vertigineuses qui nous entourent. Après une trentaine de minutes de descente, nous apercevons les premiers signes de civilisation : un terrain de pétanque… Oui oui, c’est sacré chez les Marseillais et c’est la première chose qu’on voit quand on arrive à Sormiou ! Nous apercevons également une ribambelle de cabanons marseillais qui nous ramènent à l’été, au chant des cigales…

Un bain de soleil et une pause gourmande

Il est d’ailleurs temps pour nous de faire une pause ! Nous nous installons dans une petite crique derrière le petit port de pêcheurs : le paysage est magnifique et la mer d’un bleu turquoise. L’eau est très fraîche à cette période de l’année, mais quelques courageux du groupe s’aventurent tout de même à tremper leurs pieds : il faut dire que ça donne envie !

Nous nous installons alors au soleil et profitons de cette pause déjeuner bien méritée, assis sur les galets. J’apprécie d’autant plus venir ici en hiver, lorsque les jours sont beaux (on peut même sortir le t-shirt !), que durant l’été où la chaleur est écrasante. Une fois notre collation terminée et notre bronzage parfait, nous prenons la direction de la fameuse plage de sable de Sormiou. Une dizaine de minutes nous suffisent pour y arriver et découvrir un petit bout de paradis. Les photos parlent d’elles-mêmes. Puis nous sommes tranquillement remontés au point de départ en passant par un autre chemin. Le retour est plus cardio, mais Vanina ne nous presse pas, chacun à son rythme.

Cette sortie est recommandée pour les enfants à partir de 7 ans, mais tout dépend des capacités de chacun. Bien que certains endroits soient plus escarpés que d’autres, j’ai trouvé cette excursion très accessible et intéressante. Elle ne demande pas une grande forme physique, mais il faut avoir de bonnes chaussures et beaucoup d’eau !

Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités