Porte D Aix

La Porte d’Aix à Marseille

Située à la jonction des 1er, 2e et 3e arrondissements de Marseille, la Porte d’Aix est le nom donné à un arc de triomphe qui s’élève place Jules-Guesde. Elle est construite à l’emplacement de la porte, au sein des anciens remparts de la ville, ouvrant sur le chemin d’Aix-en-Provence, d’où elle tient son nom.

La tradition romaine des arcs de triomphe

Les arcs de triomphe sont à l’origine une tradition romaine. Il s’agit d’une structure libre monumentale qui passe par-dessus une voie et utilise la forme architecturale de l’arc avec un ou plusieurs passages voûtés.

Une arche monumentale construite à Rome permettait la purification après une guerre victorieuse. Elle avait ainsi pour vocation de commémorer les combattants victorieux ou de célébrer les événements importants (décès d’un membre de la famille impériale, accession au trône d’un nouvel empereur, construction d’une route…).

D’autres cités impériales ont ensuite accueilli des arcs de triomphe durant l’Antiquité, dont Orange en région Sud. En France, le plus célèbre arc monumental est probablement l’arc de triomphe de l’Étoile, situé en haut des Champs-Élysées à Paris.

La Porte d’Aix, un arc de triomphe récent

Le projet d’Arc de Triomphe remonte à 1784, date à laquelle les échevins décident de construire un arc de triomphe en l’honneur de Louis XVI, allié victorieux de la Guerre d’indépendance des États-Unis. Le lieu d’emplacement de la porte d’Aix est choisi par délibération du conseil municipal.

Le projet est toutefois abandonné durant la Révolution française, avant d’être repris sous la Restauration, durant les années 1820. À l’initiative du marquis de Montgrand, Maire de Marseille, l’Arc de Triomphe commémore cette fois la campagne de Louis de France qui avait rétabli à Madrid le pouvoir absolu de Ferdinand VII d’Espagne.

Achevé en 1839, sous le règne de Louis Philippe 1er, la Porte d’Aix rend ainsi hommage aux victoires de l’armée française durant l’expédition d’Espagne de 1823. Le nom de Porte d’Aix fait référence à l’existence jadis d’une porte ouverte dans les remparts qui laissait passer la route reliant Marseille à Aix-en-Provence.

Une arche monumentale de style antique

La Porte d’Aix s’inspire de l’arc de Titus, construit à Rome en 84 après l’Ère commune. Ses dimensions sont monumentales, avec une hauteur de 18 mètres. Sur les façades et les côtés, on peut observer des représentations des batailles d’Austerlitz, Fleurus et Héliopolis. L’arc a évolué au fil du temps, notamment au niveau de ses statues. Celles-ci mesurant pas loin de trois mètres de hauteur étaient construites en pierre, matière friable, et finirent par s’effondrer sur la voie publique en 1937. C’est le sculpteur parisien Marneuf qui fut chargé de la sculpture d’ornement de l’arc de triomphe de la place Jules-Guesde. Il s’est inspiré de la décoration de l’arc de triomphe antique d’Orange. En 1982, l’arche a été classée parmi les monuments historiques.

Un parc paysager sur la place Jules Guesde

Longtemps enclavé au milieu d’axes routiers, l’arc de la Porte d’Aix a été mis en valeur par un jardin paysager de 3500 m². Il constitue un lieu de promenade agréable, avec de nombreuses essences méditerranéennes, une centaine d’arbres et une aire de jeux pour les enfants. Véritable poumon vert, ce parc doit sa réalisation au paysagiste Alfred Peter. Le projet est avant tout à dominante estudiantine où l’objectif est de faire naître un campus à l’américaine.

Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités