Joyau du parc Emile Duclaux

Le Palais du Pharo

Témoin de l’histoire médicale de Marseille

Le Pharo, remarquable site architectural, il est aussi le témoin historique d’un passé médical prometteur entre le XIXème et XXème siècle. 

Son origine

Le palais du Pharo est une élégante “résidence impériale” offerte par la ville à Napoléon III. Son nom, dérivé de “farot”, est celui de la butte qui le séparait de la pleine mer et sur laquelle dominait une vigie, mentionnée sur les cartes dès le XIVème siècle. 

La ville offrit le terrain pour permettre au futur hôte d’avoir une habitation les pieds dans l’eau qui sera édifiée par Lefuel. C’est cet architecte puisant son inspiration dans les styles et formes du passé, qui acheva également plus tard le Louvre et les Nouvelles Tuileries. 

Finalement l’empereur n’a jamais séjourné au PharoAprès sa mort en 1873, son épouse, l’impératrice Eugenie concéda le palais à la ville. 

L’histoire médicale de marseille

En 1904, il fut transformé en établissement spécialisé : L’école du Pharo. Son nom complet fut d’abord l’école d’application du service de santé des troupes coloniales puis il évolua en institut de médecine tropicale du service de santé des armées. Jusqu’en 2013, qui marqua sa fermeture définitive, et durant plus de 100 ans, le Pharo accueillit 8000 médecins, pharmaciens, techniciens civils ou militaires appelés à exercer la médecine dans les territoires d’outre-mer. Elle fut même le seul institut militaire en Europe spécialisé dans le domaine de la médecine tropicale. 

Quand la toponymie des rues rend hommage 

Parmi tous les noms de rues, celui de Louis Pasteur jouit d’une renommée internationale. Incontestablement ce nom-là s’imposa pour désigner l’avenue qui débouche sur le Pharo. Mais ce n’est pas le cas des autres artères qui desservent les abords immédiats du palais. Et pourtant toutes font références à des personnages qui ont marqué la science et la médecine. Commençons par le parc Emile Duclaux. 

 

Emile Duclaux  

Physicien, biologiste et chimiste, il succéda en 1895 à Louis Pasteur à la tête de l’institut du même nom, se trouvant à proximité du Pharo 

Le Saviez-vous ?

Le New Hôtel of Marseille a conservé la façade du bâtiment qui abritait autrefois l’institut Pasteur, premier institut antirabique en Province après la capitale Paris.

Professeur Charles Livon 

Il fut le directeur de l’école du Pharo. En 1930 l’établissement devint une faculté de médecine qu’on transféra à la Timone en 1958. 

 

Colonel Eugène Jamot 

Médecin militaire qui décida de ne pas exercer la médecine de campagne pour passer le concours d’entrée à l’école du Pharo. Avec ses équipes, il réussit à combattre efficacement en Afrique la maladie du sommeil au début du XXème siècle 

 

Dr. Paul Louis Simond 

Biologiste, médecin de marine, spécialiste des épidémies. On lui doit la découverte du rôle de la puce du rat dans la transmission de la peste à l’homme. Entre 1906 et 1910 il fut professeur à l’école du Pharo. 

Le Palais du Pharo aujourd’hui 

Depuis 2015, les deux bâtiments emblématiques à l’entrée du jardin Emile Duclaux abritent la majorité des directions centrales de l’AMU, comprenez Aix-Marseille Université.  

L’ancienne résidence impériale est aujourd’hui un centre de congrès international de 7000m² destiné aux congrès, conventions et colloques.. 

Le parcespace central du site, se compose d’une grande pelouse bien entretenue agrémentée depuis 2013 de 84 arcs monumentaux, “Désordre”, qui sont l’œuvre du sculpteur Bernar Venet. 

Informations pratiques

Horaires d’ouverture du parc : tous les jours de 7h à 21h.
Accès : Bus n°81, n°82, n°82s, n°83

Nos suggestions