Office de tourisme et des congrès

La Préfecture

 

La préfecture de Marseille, un lieu emblématique

La préfecture de Marseille est un édifice emblématique. Également appelé hôtel de préfecture des Bouches du Rhône, il est le lieu d’exercice du préfet et permet d’effectuer les démarches administratives courantes. Mais s’il est fonctionnel, il n’en est pas moins un bâtiment incontournable de la ville aussi bien par son architecture que par son histoire. Découvrez-en plus avec nous.

La préfecture de Marseille,une rencontre entre l’art et l’architecture

C’est au XIXème siècle que la construction de la préfecture de Marseille  est entreprise. Ambitieux, imposant, spacieux, selon son commanditaire Napoléon III, l’édifice doit être à l’image d’une grande ville. D’une longueur de 90 mètres et d’une profondeur de 80 mètres, la préfecture impressionne par ses dimensions. Encore aujourd’hui, sa présence en face de la Place Felix Baret ne laisse pas indifférent. Chaque façade est un musée à ciel ouvert. Sur la façade principale, vous y découvrirez les œuvres de Eugène-Louis Lequesne, qui a réalisé la célèbre Vierge de Notre-Dame-de-la-Garde. Les connaisseurs de la ville préfèrent la façade donnant sur le jardin. C’est Pierre Travaux qui fut commandité pour la décoration de celle-ci, il y a représenté des personnages qui ont fait l’Histoire de Marseille. Si l’extérieur est un roman d’histoire, l’intérieur est à voir absolument pour ses fresques murales ainsi que sa cour. Préparez-vous pour un moment d’histoire de l’art.

Ouverture exceptionnelle pendant les Journées du européennes Patrimoine de Marseille

Pendant les journées du patrimoine à Marseille, la préfecture se dévoile sous un jour nouveau. Le bâtiment fonctionnel devient pendant deux jours un immense lieu d’exposition. Si vous souhaitez découvrir cette histoire qui s’écrit depuis plus de 2 siècles, renseignez-vous sur le programme de l’édition 2018. Pour vous donner envie, sachez qu’en 2017, la préfecture a exceptionnellement ouvert ses salons d’honneur au public et y a fait venir des danseurs en costume d’époque.

OTCM