Une journée au Mucem

Un musée de Marseille, mais pas que...

Le Mucem peut être perçu comme un pont qui relie symboliquement les différentes cultures méditerranéennes, mais également de façon littérale en créant de nouvelles circulations entre le Vieux-Port, le quartier du Panier et celui de la Joliette. Conçu comme un cheminement architectural, découvrez au grès de ma visite du Mucem comment profiter d’une balade dans l’enceinte du musée sans nécessairement entrer à l’intérieur. 

Publié le 26 octobre 2020

Admirer cette architecture moderne

En arrivant devant le Mucemje prends le temps d’admirer l’ancien môle portuaire J4, posé face à la mer et à la sortie du Vieux-Port de Marseille. J’apprécie le bâtiment, qui possède une architecture moderne, épurée, et unique dans la ville.  

Je commence par me promener dans l’enceinte du musée, qui, grâce à son architecture et ses 15 000 m2 de résille qui enveloppe le bâtimentfait s’éveiller les sens : ambiances lumineuses, sensations tactiles des matériaux, ambiances sonores, et alternance des vues panoramiques 

Découvrir Marseille et ses civilisations

J’ai commencé ma visite du musée par l’exposition permanente “Connectivités”, qui m’a directement plongée dans l’histoire des grandes cités portuaires méditerranéennes.

L’exposition propose de suivre les pas de l’historien Fernand Braudel, et d’aborder avec lui l’histoire de la Méditerranée aux XVIe et XVIIe siècles, comme un personnage dont il s’agirait de raconter l’histoire en l’inscrivant dans la longue durée, allant jusqu’à l’interroger dans la période contemporaine.

Cette histoire urbaine m’a fait sauter dans le temps, et m’a invitée à découvrir l’évolution des territoires portuaires contemporains : Casablanca, le Caire, les mégapoles d’Istanbul ou encore Marseille.

 

Une pause dans les jardins suspendus 

Il est bientôt midi, le soleil commence à se faire grand. En flânant dans les petits chemins sur le toit du Mucem, la vue sur la rade de la ville est magnifique. Je continue de me balader dans l’enceinte du bâtiment, entourée du doux reflet du soleil créé par l’architecture du musée. A l’extérieur, les bancs vous invitent à vous asseoir à l’ombre des oliviers, symbole de la Provence. 

Où manger au Mucem ? 

Repas sur le pouce ou dans le restaurant Môle Passedat sur le rooftop 

Après ces visites et ces balades arrive l’heure du déjeuner. Au Mucem, il y a de tout, pour tout le monde.  

Ce jour-là, je n’ai malheureusement pas eu le temps de me poser pour manger aux divers restaurants que propose le musée, j’ai donc décidé de me prendre un encas méditerranéen rapide, au Kiosque du Mucem, que j’ai dégusté à l’extérieur autour du musée. 

La prochaine fois, je prendrai le temps de me poser pour manger au “le Môle, le Café” qui propose des plats du jour savoureux et accessibles, à l’intérieur ou en terrasse. Si je veux vraiment me faire plaisir, j’irai goûter la cuisine du chef Gérald Passedat au restaurant “Le Môle, La Table”, qui offre une cuisine gastronomique “bistrot chic” sur le rooftop du Mucem, face à la magnifique rade de Marseille, la muse gastronomique du chef marseillais. 

Des expos, encore des expos ! 

Après mon déjeuner express, il est temps de se replonger dans les visites. Toute l’année, le Mucem propose des expositions temporaires pleines de richesse.  

L’Orient Sonore, exposée jusqu’au 4 janvier 2021, et sous forme de vidéo, m’a fait me retrouver au milieu des voix, des instruments, de la musique et des mouvements qui m’ont immergé dans la culture arabe et orientale.  

La flore de A à Z, exposée au Fort Saint-Jean jusqu’au 11 janvier 2021, déploie un abécédaire floral en 26 lettres, et met à l’honneur la flore qui nous entoure. J’ai continué cette exposition en parcourant le très joli jardin des Migrations du fort Saint-Jean 

Vêtements modèles, exposée jusqu’au 6 décembre 2020, est un itinéraire temporel sur cinq pièces maîtresses de la mode. J’ai pu suivre la genèse et l’évolution de certains types de vêtements : jogging, espadrilles, débardeurs… comment ces pièces ont-elles formé leur image actuelle ? Cette exposition permet de parler du vêtement comme d’un véritable phénomène de société. 

Finir sa journée dans le Quartier du Panier 

Près du Mucem, le quartier du Panier fait partie des quartiers incontournables de Marseille. J’ai décidé de finir la journée en beauté en allant y faire un tour. Je traverse l’imposante passerelle, qui me fait passer du Fort Saint-Jean à ce quartier mythique de la Cité PhocéenneJ’ai donc flâné dans ses petites ruelles, où le temps d’un instant je me suis sentie déconnectédu reste de la ville.  

 

Nos suggestions