Les oiseaux des Murs d'Audubon

Fresque de la gare Saint‑Charles

Si vous arrivez ou vous partez de la gare Saint-Charles et que vous passez par l’escalier monumental vous ne pouvez pas les louper ! Levez les yeux et admirez les oiseaux du Street artiste Fikos, un bel hommage à la nature si fragile et plus que jamais menacée par la crise climatique.

Publié le 23 septembre 2021

Pourquoi des oiseaux ?

Tout est parti d’un projet né aux Etats-Unis, plus précisément à New-York, avec la création d’un partenariat écologique et artistique entre la Glitter & ___ Galerie et l’ONG Natural Audubon Society (qui lutte pour la protection des oiseaux et de la vie sauvage). Ce projet appelé  Audubon Mural Project consistait à faire appel à des street-artistes pour peindre sur les murs de New-york,  des graffitis  représentant les oiseaux en voie de disparition. Le nom d’Audubon vient du peintre naturaliste du XIX ème siècle  Jean-Jacques Audubon, qui peignait et dessinait les oiseaux d’Amérique du Nord. Il est considéré comme étant le maitre de l’Ornithologie. Ce projet s’est rapidement propagé bien au-delà des rues New-yorkaises. On peut retrouver aujourd’hui ces « oiseaux » qui fleurissent un peu partout dans le monde.

Une fresque à Marseille ?

En France, c’est l’association COAL qui poursuit ce mouvement appelé ici « Les murs d’Audubon ». COAL est une association culturelle et artistique qui comme à New-york , sollicite les artistes pour peindre sur les murs des villes françaises les oiseaux en voie de disparition. Il en existe actuellement 3 en France.
A Anglet (Pyrénées-Atlantiques) où on trouve une fresque de 11 oiseaux migrateurs. A Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) avec un Faucon Crécelle et la dernière en date à Marseille.

Cette dernière, est l’œuvre de l’artiste Grec FIKOS. On retrouve sur son oeuvre monumentale des oiseaux migrateurs méditerranéens (Le traquet oreillard, un passereau noir et blanc, la huppe fasciée, le monticole bleu) et des oiseaux américains (le moqueur des montagnes, le casse noix d’Amérique). Inspiré des œuvres du peintre Jean-Jacques Audubon, l’artiste Fikos a voulu rendre un hommage à Marseille en peignant sur l’un des oiseaux,  le navigateur et explorateur Grec, Pytheas, si cher à Marseille.
Cette œuvre a été financée par le réseau Art Climate Transition (ACT) dont le but est de sensibiliser le plus grand nombre aux problèmes climatiques actuel, elle a été réalisé en même temps que s’ouvrait à Marseille le Congrès Mondial de la Nature.

Si vous passez par-là, descendez quelques marches et admirez sur votre gauche les oiseaux et sur votre droite la Bonne Mère,  ils vous souhaitent tous deux la bienvenue à Marseille !

Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement à Marseille
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants à Marseille
3 cyclistes au parc du Pharo
Toutes les activités à Marseille