Que faire à Marseille en hiver ?

Marseille bouillonne en été certes, mais Marseille brille en hiver aussi ! Loin des liesses estivales, venez profiter de la capitale du sud en hors-saison, là où l’hiver est doux et les couleurs resplendissantes.

Publié le 16 décembre 2021
Anne Dallaporta
Anne Dallaporta
  • Marseille en 3 mots

    Surprenante, attachante et colorée

  • Mon secret touristique (chut que pour les amis)

    Le parc niché derrière la calanque de Saména, à l’entrée des Calanques. Un espace vert caché et calme, fleuri, avec une vue surplombant la mer, l’endroit idéal pour un pique-nique entre amis ou en famille en toute saison.

Marseille fait son cirque

L’Entre 2 BIAC fait son grand retour ! Cette année encore, du 12 janvier au 13 février la programmation va ravir les amateurs d’arts du cirque : acrobaties, jonglage, équilibre, danse, trapèze, mât chinois, funambules, arts équestres … Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges ! C’est en plus l’occasion de revisiter les plus beaux espaces culturels marseillais : le Mucem, la Friche de la Belle-de-Mai, le Théâtre du Centaure, Archaos, Daki Ling et la Vieille Charité accueilleront chacun des spectacles différents.
Et pour les plus fervents, profitez-en pour vous balader dans la région puisque l’Entre 2 BIAC se délocalise cette année dans tous nos départements voisins avec des spectacles à Saint-Rémy de Provence, Antibes, Cavaillon, Gap, La Seyne-sur-Mer …

 

Éternelle capitale de la culture

C’était en 2013, mais depuis l’offre culturelle marseillaise ne cesse de se renouveler, sans jamais perdre de sa qualité. On apprécie encore plus la chaleur des musées en hiver, et cette année leur programmation est gratinée : au Mucem jusqu’en mai 2022 l’expo « VIH / sida, l’épidémie n’est pas finie » retrace l’histoire sociale et politique de cette maladie autrefois taboue, et y pose un regard à la fois rétrospectif et contemporain, pour signifier la volonté de continuer de contribuer à la lutte.

Juste à côté, passez voir au musée Regards de Provence l’exposition « Marseille, de port en ports », qui, à travers le regard d’une soixantaine de peintres et photographes de différentes époques, témoigne de la géographie exceptionnelle du littoral marseillais.
La couleur du soleil vous manque en hiver ? Au Château Borély l’expo « Simplement jaune » met en avant cette couleur chère aux sudistes à travers deux thématiques : la céramique et la mode. Vous ressortirez forcément avec le sourire devant cet assemblage de faïences du XXe siècle et modèles de haute couture.

Enfin, si vous patientez un peu jusqu’au 10 mars, le Palais de la Bourse accueillera une expo inédite sur la Joconde : sans la fameuse œuvre qui elle restera bien sûr au musée du Louvre, cette exposition immersive vous permettra de répondre à toutes les questions que l’on se pose autour du mystérieux tableau : qu’est-ce qui a fait sa renommée, quelles techniques de peinture à l’époque inédites Léonard de Vinci a-t-il utilisé, l’histoire du vol du tableau …

Les dernières adresses gastronomiques récompensées à Marseille

La renommée de Marseille sur la scène gastronomique n’est plus à refaire, et les nombreuses distinctions reçues récemment le prouvent.
Le Livingston, installé dans le quartier bobo décontracté de la Plaine et ouvert seulement depuis quelques mois, s’est vu décerner le Prix du meilleur bar à délices par le guide Fooding. Une consécration pour le jeune chef marseillais de 25 ans Valentin Raffali qui change sa carte tous les jours mais garde une particularité : tout est cuisiné au charbon !
Aux Catalans près de la plage, Camille Gandolfo, à la tête du restaurant de l’hôtel Les Bords de Mer depuis seulement 2 ans, a reçu en novembre le Prix du Public The Fork Awards Marseille. Parrainée par Lionel Lévy, chef étoilé de l’Alcyone, la jeune cheffe propose une offre culinaire célébrant la diversité de la cuisine phocéenne, qui se déguste en plus avec une vue directe sur la Méditerranée.
La Liste des 200 meilleurs restaurants du monde 2022 a quant à elle était dévoilée en décembre, et Marseille a remporté le prix spécial de la nouvelle destination gastronomique grâce à trois restaurants couronnés. On y retrouve sans surprise les restaurants triplement étoilés le Petit Nice Passédat et AM par Alexandre Mazzia, mais également la Femme du Boucher, établissement de Laëtitia Visse situé entre la préfecture et le quartier de Castellane.

 

#TousauCinéma

Quand la température extérieure menace de vous transformer en glaçon qu’on mettrait dans un pastis, il reste les salles obscures ! Et Marseille a renouvelé son offre dernièrement, avec l’ouverture d’Artplexe Canebière, en haut de la fameuse artère du même nom. Dans les 7 salles qui comptabilisent près de 1000 places, sont diffusés des films généralistes et d’art et d’essai. Après la séance pour débattre sur le film vu, rien d’un mieux qu’une pause gourmande dans l’un des deux restaurants, Le Blum ou Les Réformés, ce dernier propose d’ailleurs un rooftop idéal pour un déjeuner ou un dîner.

Un incontournable : vue sur mer

La Méditerranée, ce n’est pas que pour l’été ! Au contraire, la grande bleue revêt en hiver ses plus belles couleurs, et s’apprécie différemment. Les plus courageux y feront trempette, avec ou sans combi, mais pour ceux qui réservent les baignades à l’été, il reste les balades en bord de mer. Et les choix sont multiples ! Loin de la haute fréquentation estivale, les Calanques entre Marseille et Cassis offrent un tout nouveau visage, on y appréciera forcément le calme qui y règne, la lumière éclatante aux premières et dernières heures de la journée, et les eaux cristallines non troublées par les bateaux et les nageurs.

Dans Marseille, on ne se lasse pas de regarder le vent souffler sur les plages du Prado – ça n’est pas pour rien que la ville a été choisie pour accueillir les épreuves nautiques des JO 2024 ! Les jours de mistral, venez admirer (avec un bon coupe-vent) le spectacle des kitesurfeurs, planchistes et autres magiciens des sports nautiques qui virevoltent au-dessus de l’eau pour un show haut en couleur.

Au nord de la ville, à partir des plages de l’Estaque, la Côte Bleue est accessible en train depuis la gare Saint-Charles, avec des arrêts dans les plus beaux spots : Niolon, Ensuès-la-Redonne, Carry-le-Rouet … Le petit plus : arrêtez-vous sur le port de l’Estaque pour déguster des panisses et des chichis, qui se savourent encore plus quand il fait froid !

 

Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Toutes les activités à Marseille