Marseille Durable
  Voir les photos (6)

Balade sur les traces de l'histoire maritime de la Joliette

Loisirs sportifs, Sports pédestres, Itinéraire de randonnée pédestre à Marseille 2ème
1.1 km
Aller simple / Itinérance
  • Balade qui permet de se plonger dans la période fastueuse du port de commerce et de l’apogée du transport et des voyages par bateau.

  • L’ouverture des routes maritimes remonte au XVIIème siècle, sous l’impulsion de Colbert, le puissant ministre de Louis XIV. Au XIXème siècle, le trafic commercial prend une grande ampleur. C’est pourquoi, à partir des années 1840 on cherche à gagner de la place sur la mer pour créer le port de la Joliette. Marseille tisse des liens avec les plus grands ports d’Europe et du monde : Barcelone, Alger, Naples, Rome, La Valette, Istanbul …

    Les travaux d’aménagement du canal de Suez en 1859...
    L’ouverture des routes maritimes remonte au XVIIème siècle, sous l’impulsion de Colbert, le puissant ministre de Louis XIV. Au XIXème siècle, le trafic commercial prend une grande ampleur. C’est pourquoi, à partir des années 1840 on cherche à gagner de la place sur la mer pour créer le port de la Joliette. Marseille tisse des liens avec les plus grands ports d’Europe et du monde : Barcelone, Alger, Naples, Rome, La Valette, Istanbul …

    Les travaux d’aménagement du canal de Suez en 1859 faciliteront également le trajet sur la route des Indes.

    Grâce à cette balade en 6 étapes, plongez dans la période fastueuse du port de commerce et de l’apogée des voyages par bateau :
    Le point de départ se situe devant le musée Regards de Provence qui abrite l’ancienne station sanitaire maritime (1) construite par Fernand Pouillon. Tous les passagers arrivant par les voies maritimes devaient passer par une étape de “désinfection” par l’intermédiaire de la salle des étuves, directement accessible depuis l’entrée du musée.

    Ensuite il faut longer les voûtes de la Major (2) qui abritaient autrefois des entrepôts. Ces voûtes ont vu le jour avec la construction de la nouvelle Major, seule cathédrale édifiée en France au XIXème siècle. La première pierre est posée en septembre 1852, alors que Marseille traverse une période de croissance économique, sociale et démographique et se pare de nombreux édifices importants : Palais de la Bourse (1834), Notre Dame de la Garde (1853), les Docks de la Joliette (1858), la Préfecture (1860), percement de la rue de la République (1860), Palais Longchamp (1862).

    A hauteur de la fontaine et de l’escalier à double volée d’Auguste Ottin, traverser la rue pour rejoindre la statue “bleu de Chine” de l’artiste Bruno Catalano (3). A travers ce voyageurs, l’artiste rend hommage à tous les travailleurs et dockers du port de Marseille et aussi à tous ceux qui ont recommencé leur vie sur ces quais.

    Continuer toujours tout droit en longeant les façades réhabilitées le long du quai de la Joliette. Il faut s’imaginer qu’ici, au XIXème, il y avait la mer. Tout cet espace a été gagné sur l’eau grâce à des remblais. Marseille ne disposait que d’un seul grand port : le Vieux-Port.

    A l’angle du Quai de la Joliette et du boulevard des Dames se trouve l’immeuble le “Castel Héritage” (4). Construit au début du XXème siècle par l’architecte Gaston Castel dans le style art nouveau, l’édifice abritait l’agence de la compagnie générale transatlantique (CGT). C’est un marseillais qui est à l’origine de la compagnie des messageries maritimes, une compagnie française prestigieuse fondée en 1851, restée indépendante jusqu’en 1977. Puis elle fusionne avec la Compagnie Générale Transatlantique pour former au final la Compagnie générale maritime. En 1999 l’ensemble devint la CMA CGM après la privatisation de la CMA. Aujourd’hui ce bâtiment abrite des logements luxueux, des bureaux et des commerces. La façade qui longe le boulevard des Dames et qui fait l’angle avec le quai est d’origine.

    Reprendre le parcours pour rejoindre la place de la Joliette et le bâtiment des Docks (5). Il s’agit d’anciens entrepôts comparables à ceux de Londres. Entrer et traverser les différents atriums, jusqu’à la place du port. Emprunter l’entrée D pour sortir du bâtiment et rejoindre les terrasses du port, situées en face, côté mer.

    Entrer dans la galerie marchande pour monter directement au niveau 2. Une belle terrasse équipée de chaises et transats (6) offre une vue sublime sur les ferries, les navires, les îles et la rade de Marseille. C’est ainsi que se termine la balade.
  • Départ
    Marseille 2ème
  • Dénivelé
    16 m
  • Environnement
    • Arrêt de transport en commun à moins de 500 m
    • Vue panoramique
    • Vue mer
    • Sortie d’Autoroute à moins de 5 km
    • Centre ville
    • En ville
  • Langues parlées
    • Français
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées
    • Niveau vert - Facile
Points d'intérêt
3 Statue Bleu de Chine
L'artiste Bruno Catalano rend hommage à tous les travailleurs et dockers du port de Marseille et aussi à tous ceux qui ont recommencé leur vie sur ces quais.
bleu de chine.jpg
4 Immeuble Castel Héritage
Construit au début du XXème siècle par l’architecte Gaston Castel dans le style art nouveau, l’édifice abritait l’agence de la compagnie générale transatlantique (CGT). C’est un marseillais qui est à l’origine de la compagnie des messageries maritimes, une compagnie française prestigieuse fondée en 1851, restée indépendante jusqu’en 1977. Puis elle fusionne avec la Compagnie Générale Transatlantique pour former au final la Compagnie générale maritime. En 1999 l’ensemble devint la CMA CGM après la privatisation de la CMA. Aujourd’hui ce bâtiment abrite des logements luxueux, des bureaux et des commerces. La façade qui longe le boulevard des Dames et qui fait l’angle avec le quai est d’origine.
ancien_siege_sncm©hkotcm (2).jpg
6 La terrasse
Entrez dans la galerie marchande pour monter directement au niveau 2. Une belle terrasse équipée de chaises et transats offre une vue sublime sur les ferries, les navires, les îles et la rade de Marseille.
terrasses du port©Leï OTCM (28).JPG
16 mètres de dénivelé
  • Altitude maximum : 24 m
  • Altitude minimum : 6 m
  • Dénivelé total positif : 16 m
  • Dénivelé total négatif : -13 m
  • Dénivelé positif maximum : 16 m
  • Dénivelé négatif maximum : -3 m
Prestations
  • Services
    • Animaux non acceptés
Fermer