Space Invaders

Invasion sur Marseille

Invader Was Here

Peut-être avez-vous déjà rencontré ces petites créatures en mosaïque sur les murs, au détour d’une rue, un extra-terrestre, un gabian ou encore la Bonne Mère ? Ces œuvres atypiques et colorées ont fleuries dans la ville sous le soleil de l’été  ! On en compte 100, toutes éparpillées dans les 4 coins de la ville ! partez à la découverte de ces mosaïques surprenantes de l’artiste Invader et laissez vous portez jusqu’au MAMO, le centre d’Art de la Cité Radieuse où une exposition lui est entièrement dédiée !

INVADER et ses œuvres dans le monde

Invader est un artiste Français né dans les années 70. Il a étudié à l’école des beaux-arts à Paris et s’est spécialisé dans la mosaïque urbaine. Sa première mosaïque est posée dans le quartier de la Bastille à Paris en 1996 c’est un Space Invader, qu’il a surnommé « l’éclaireur », mais c’est que 2 ans plus tard que la l’invasion va véritablement commencer. Il va alors réaliser et installer ses œuvres dans toutes les villes du monde, dans un lieu stratégique où elle sera vue de tous, mais on retrouve également ses mosaïques loin des grandes villes (comme par exemple à Forcalquier, à la Ciotat, …) ou dans des lieux hors du commun comme par exemple au fond de la baie de Cancun, où en 2007, 2 œuvres ont été déposées. Une de ses œuvres « space2 » est même partie dans l’espace à bord d’Ariane 5 pour être installée à bord de la station spatiale Internationale.

Ses mosaïques vont au fil du temps évoluer, on ne retrouve plus seulement les extra-terrestres (les Spaces Invaders) mais des personnages réels, imaginaires ou des objets (poissons, poulpes, panthère rose, Woody Allen, etc …). Ses œuvres sont uniques et sont référencées dans une base de données et cartographiée par l’artiste lui même. Comme beaucoup d’Artistes d’Art Urbain, ses œuvres sont installées souvent sans autorisations et sont posées rapidement et en général la nuit. A l’instar de Banksy, il souhaite garder son anonymat et apparait la plupart du temps masqué ou déguisé (On retrouve d’ailleurs quelques-unes de ses tenues « d’anonymat » à l’exposition « Invader was here » au MaMo).
« L’invasion » se répend aujourd’hui dans le monde entier et Marseille est la 2eme plus grande ville Française à avoir été «colonisée».

On compte aujourd’hui 3954 Space Invaders à travers dans le monde.

Invader à Marseille, une exposition à ciel ouvert !

Au début de l’été 2020, Invader a investi l’espace urbain de la cité Phocéenne pour y installer ses créatures. Déjà venu à deux reprises par le passé, l’artiste a réalisé cette année une prouesse en installant plus de 80 œuvres en a peine deux mois ! C’est l’invasion sur la Planète Marseille ! On compte aujourd’hui sur Marseille près d’une centaine de mosaïques réparties des Goudes à l’Estaque !  le jeu maintenant est de retrouver toutes ces mosaïques cachées dans les différents quartiers Marseillais ! une véritable chasse au trésor.

C’est dans ce lieu atypique qu’est le MaMo (Centre d’Art situé sur le toit terrasse de l’Immeuble le Corbusier), que Invader a installé son « camp de base » et ainsi pu préparer et travailler en secret tout l’été. Le MaMo est aujourd’hui le point névralgique de cette exposition à ciel ouvert !
Les mosaïques ont été dans un premier temps installées autour du Centre d’Art, et ensuite dans la ville, l’Artiste parle «d’acupuncture urbaine ».

Jusqu’au 11 novembre prochain, il est possible de voir de l’extérieur ces installations et tout le matériel (carte, dessins, outils, masques …) laisser là par l’artiste. Le toit terrasse de la Cité Radieuse est ouvert tous les jours de 9h à 18h et son accès est gratuit.

« C’est la première fois depuis l’ouverture du MAMO qu’il n’y aura pas d’exposition à visiter. L’espace sera seulement visible depuis l’extérieur, comme si l’on jetait un œil à la base d’un super-héros. Invader n’a pas voulu qu’on ouvre pour garder le côté mystérieux. Ça m’arrange, c’est très Covid-compatible », confie Ora-ïto au journal Le Monde

Le saviez-vous ?

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 1998 Invader a posé sans autorisation dix mosaïques Space Invaders dans le musée du Louvre à Paris. Tellement bien dissimulées, certaines y sont restées plusieurs années sans être découvertes ! Aujourd’hui, il n’en reste plus. 

Nos suggestions