Sous ma peau de forêt couvent des mots de serpent

Sous ma peau de forêt couvent des mots de serpent

Culture, Spectacle, Musique du monde, Conte à Marseille 1er
À partir de :  10 Tarif plein
  • L'Eolienne vous donne rendez-vous avec "Sous ma peau de forêt couvent des mots de serpent", sortie de résidence / avant-première le 17 janvier.

  • "Dans le vide je siffle les mots des serpents et ça rafraichit l’atmosphère".

    Leemet est le dernier des hommes à parler la langue des serpents. Depuis les entrailles de la forêt, il laisse affleurer à sa mémoire les souvenirs de ce temps où les hommes et les bêtes peuplaient le bois en bonne entente…

    Cette création en chemin propose une mise en conte et en musique du roman L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrüs Kivirhäk. Cette fresque inspirée des sagas scandinaves retrace...
    "Dans le vide je siffle les mots des serpents et ça rafraichit l’atmosphère".

    Leemet est le dernier des hommes à parler la langue des serpents. Depuis les entrailles de la forêt, il laisse affleurer à sa mémoire les souvenirs de ce temps où les hommes et les bêtes peuplaient le bois en bonne entente…

    Cette création en chemin propose une mise en conte et en musique du roman L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrüs Kivirhäk. Cette fresque inspirée des sagas scandinaves retrace la vie d’un jeune homme qui voit le monde de ses ancêtres disparaître, la modernité l’emporter et le monde sauvage se détacher de nos humanités…

    D’une sensualité débordante et d’un humour irrésistible, ce récit réveille nos enfances, nos premiers émois, nos guerres intestines et nous met en peau à peau avec le monde sylvestre. Il porte en lui un grand souffle de liberté et de questionnements. Comme un miroir sur la réalité de notre monde, il nous parle en onde de choc de notre rapport au vivant, à la nature, à nos systèmes de croyances. Pétri d’un puissant souffle animiste, il nous dit combien, finalement, la vie est plus forte que tout.

    Virginie Komaniecki & Thierry Renard seront en résidence de création à L’éolienne du 10 au 17 février et proposent cette sortie de résidence / avant-première le 17.


    Écriture : Virginie Komaniecki & Thierry Renard
    Adaptée librement de "L’Homme qui savait la langue des serpents", d’Andrus Kivirähk (traduction de Jean-Pierre Minaudier, Éditions Le Tripode, 2013)
    Mise en scène : Alberto Garcia Sanchez
    Récit : Virginie Komaniecki
    Violoncelle : Thierry Renard
  • Langues parlées
    • Français
  • Le 17 février 2023
  • Plein tarif
    De 10 € à 15 €
  • Tarif unique prévente en ligne sur notre site : 10 €
    - Sur place : 15 € (tarif plein) ; 10 € (tarif réduit : enfants, étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, habitants du quartier Noailles)
    - Entrée libre pour nos voisins habitants de la rue Méolan et les – de 8 ans

    Adhésion associative annuelle obligatoire : 3 €
Horaires
Horaires
  • Le 17 février 2023 à 20:30
Fermer