Nos ailes brûlent aussi - Myriam Marzouki - MC93

Nos ailes brûlent aussi - Myriam Marzouki - MC93

Culture, Spectacle, Théâtre à Marseille 14ème
À partir de :  10 Tarif plein
  • Retrouvez le spectacle "Nos ailes brûlent aussi" au Zef - Scène Nationale de Marseille le 8 juin.

  • 2010. Le corps immolé de M. Bouazizi s’embrase et précipite la Tunisie dans un processus révolutionnaire, symbolisé par une injonction : "Dégage !". Cette expressivité du corps et de la parole est, ici, au cœur de la dramaturgie qui entrelace le théâtre et la danse, pour raconter une histoire faite de transformations intimes et de mouvements collectifs. C’est celle de la révolution tunisienne, narrée du point de vue des anonymes, sans icônes ni égéries.

    Nos ailes brûlent aussi est une...
    2010. Le corps immolé de M. Bouazizi s’embrase et précipite la Tunisie dans un processus révolutionnaire, symbolisé par une injonction : "Dégage !". Cette expressivité du corps et de la parole est, ici, au cœur de la dramaturgie qui entrelace le théâtre et la danse, pour raconter une histoire faite de transformations intimes et de mouvements collectifs. C’est celle de la révolution tunisienne, narrée du point de vue des anonymes, sans icônes ni égéries.

    Nos ailes brûlent aussi est une pièce qui s’appuie sur une riche matière documentaire, à partir de laquelle se déploie un texte composite, tissé selon une logique poétique plus que chronologique. C’est l’occasion d’une plongée dans une langue : l’arabe dialectal tunisien (ici surtitré), traversé par le français. Une partition polyphonique, réglée sur les différents tempis du cours des événements : la lenteur sans avenir, l’effervescence révolutionnaire, la retombée, la contre-révolution... Différents rythmes pour différents registres : les mensonges officiels, les murmures étouffés, le silence puis la libération du trop-plein, les slogans, l’enthousiasme, la force collective et enfin l’hésitation, la déception face à la promesse démocratique.

    L’incarnation sensible d’une libération ambivalente de la parole, dans une société qui sort de décennies d’autoritarisme et se retrouve divisée sur son avenir. Les voix se télescopent aux mouvements du corps lorsque la danse dit l’indignation, l’humiliation, le désir de justice et de fuite, et aux images filmées ou photographiées d’une Tunisie périphérique, marginalisée économiquement et socialement. Une histoire du présent, qui raconte, par éclats de paroles, le passage incertain de la dictature à la démocratie...

    Mise en scène : Myriam Marzouki
    Texte et dramaturgie : Sébastien Lepotvin et Myriam Marzouki
    Avec : Mounira Barbouch, Helmi Dridi, Majd Mastoura
    Traduction et surtitrage : Hajer Bouden
    Collaboration chorégraphique : Seifeddine Manaï
    Scénographie : Marie Szersnovicz
    Création des images : Fakhri El Ghezal
    Création vidéo et sonore : Chris Felix Gouin
    Création lumière : Emmanuel Valette
    Costumes : Laure Maheo

    Création 2023
    Durée : 1h30
    Âge : ≥ 15 ans

    En coréalisation et dans le cadre des Rencontres à l’Échelle.
  • Langues parlées
    • Français
  • Le 8 juin 2023
  • Plein tarif
    De 10 € à 15 €
  • Tarif réduit
    De 3 € à 10 €
Horaires
Horaires
  • Le 8 juin 2023 à 20:30
Est programmé par
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités