Le street‑artmade in Marseille

Balade Street‑Art à Marseille

De Marseille à New-York il n’y a presque qu’un pas pour admirer la vitalité des street artistes de renommée locale ou internationale ! En avant pour une balade artistique à travers les rues de la cité phocéenne où graffiti, pochoirs et mosaïques se côtoient et se succèdent.

Publié le 24 novembre 2020

Un rapide tour d’horizon

L’art de rue à Marseille a vraiment connu un essor fulgurant dans les années 80 et s’est accentué en 2013 lors de l’année capitale européenne de la Culture à Marseille. Et certains quartiers de la ville sont devenus de véritables écrins pour le street art avec la bénédiction des autorités locales et des plus grands galeristes.

Des artistes phares et émergents se succèdent pour apposer leur signature sur les murs de la ville. Marseille qui fait régulièrement partie des villes les plus instagrammables d’Europe, retrouve ses œuvres murales sur les réseaux sociaux de bloggeurs professionnels ou occasionnels du monde entier. Cela devient un vrai but de voyage notamment pour les citybreakers, et aussi une véritable thématique pour animer régulièrement vos articles et reportages.

La sélection toute personnelle que vous pouvez retrouver ci-dessous, n’existe peut-être en partie plus, mais d’autres œuvres éphémères sauront attirer votre œil et celui de vos photos reporters dans ces quartiers qui font une place de choix à l’art urbain.

Le Cours Julien

Dans ces rues piétonnes, les bars aux terrasses animées participent à l’ambiance toute particulière du lieu. Les commerçants ont d’ailleurs pris conscience de la force du street art pour attirer les locaux et touristes. Le « Cours Ju’ » est devenu un passage incontournable avec ses petites boutiques aux devantures colorées et aux murs entièrement recouverts.

Les œuvres à admirer

Le Panier

Près du Vieux Port, voici l’un des quartiers artistiques les plus reconnus et emblématiques, bien qu’il soit aussi le plus vieux de Marseille et l’un des plus vieux d’Europe ! Entre ses rues piétonnes et sinueuses, le street art s’immisce de toutes parts.

Les œuvres à admirer
  • Rue du refuge

    Les très beaux portraits féminins de Manyoly (également présents dans d’autres rues du quartier)

  • Près de la place de Lorette

    Le baiser baptisé « défense d’afficher » d’Alberto Ruce, un coup de cœur très personnel ! 

  • Montée des Accoules

    Les collages d’Eddie Colla. Des collages travaillés en atelier et ensuite rehaussés à la peinture.

La Friche Belle-de-Mai

Cette ancienne manufacture de tabacs est devenue un espace d’expérimentation unique dédié à la création artistique sous toutes ses formes. Studios, salles de spectacles, espaces d’expositions, incubateurs et aire de glisse fleurissent à la friche.

Un incontournable lieu de melting-pot artistique où le street art avait forcément toute sa place. Quand on arrive à la Friche, cela saute aux yeux : fresques, pochoirs, collages. À la bombe, au pinceau ou à la perche, la Friche devient le terrain de jeu des graffeurs du monde entier.

Les oeuvres à admirer
  • Cour Jobin

    La fresque du crew TKO, réalisée en 2001, à l’occasion d’un évènement Hip-Hop

  • Terrasse des Grandes Tables

    Les danseuses de l’artiste Sobr

  • Côté toit-terrasse

    L’artiste REMED, alias Guillaume Alby, est venu poser sa marque à la Friche. À l’occasion de l’exposition « Nouvelle Vague », consacrée à l’influence de la culture street dans l’art contemporain, il y a écrit une lettre sur les 60 mètres de large qui s’offrent à lui.

Le bord de mer

Près des plages, certaines œuvres sont très visibles comme les différents graffitis de Bobar, Rish ou KFC Crew près du bowl de Marseille  célèbre skatepark en bord de mer mais d’autres lieux restent plus confidentiels et combinent œuvres de street-art et vue mer, un duo idéal pour vos articles !

Marseille a une scène artistique très vive, aussi contemporaine que street art. Les expositions, évènements, festivals fleurissent. La culture underground y est de plus en plus représentée et les artistes veulent toujours plus s’affirmer.

Les œuvres à admirer
  • Plage du Bain des Dames

    Le « dragon bleu » de JeF en bois bleu flotté, échoué au bord de l’eau, qui fait la joie des photographes pros et amateurs. Ou bien son bouddha rieur, peut-être remplacé depuis par une autre fresque multicolore.

  • La crique de Malmousque

    L’immense portrait mural de André Villas-Boas, l’entraineur actuel de l’Olympique de Marseille

Attrapez-les tous !

Au début de l’été 2020, l’artiste français Invader a investi l’espace urbain de Marseille pour y installer ses créatures. Déjà venu à deux reprises par le passé, l’artiste a réalisé cette année une prouesse en installant plus de 80 œuvres en à peine deux mois !

C’est l’invasion sur la Planète Marseille ! On compte aujourd’hui sur Marseille près d’une centaine de mosaïques réparties des Goudes à l’Estaque.  Le jeu maintenant est de retrouver toutes ces mosaïques cachées dans les différents quartiers Marseillais, une véritable chasse au trésor. Marseille est la 2eme plus grande ville Française après Paris à avoir été «colonisée» par l’univers d’Invader.

Nos suggestions