Marseille Privatopia : une ville fragmentée

Marseille Privatopia : une ville fragmentée

Culture, Exposition, Historique à Marseille 1er
  • Exposition du 6 septembre au 15 octobre à l'Alcazar.

  • Avec ses fortes inégalités et son tiers de logements en résidences fermées, entourés par des barrières ou des murs, Marseille évoque certaines villes latinoaméricaines. Ce cycle porte un regard analytique sur les deux visages de privatopia : l’étalement périphérique des résidences fermées et sécurisées face à la dégradation de l’habitat des quartiers anciens paupérisés.

    Depuis 2007 une équipe d’universitaires géographes d'Aix Marseille Université explore Marseille en y cartographiant...
    Avec ses fortes inégalités et son tiers de logements en résidences fermées, entourés par des barrières ou des murs, Marseille évoque certaines villes latinoaméricaines. Ce cycle porte un regard analytique sur les deux visages de privatopia : l’étalement périphérique des résidences fermées et sécurisées face à la dégradation de l’habitat des quartiers anciens paupérisés.

    Depuis 2007 une équipe d’universitaires géographes d'Aix Marseille Université explore Marseille en y cartographiant l’emprise croissante des "résidences fermées". Ces enclosures sécurisées révèlent une ville produite et gérée par des promoteurs et copropriétaires, tournant le dos à la rue et aux espaces publics : ce que E. Mc Kenzie appelait "Privatopia".

    Des grands domaines bastidaires aux résidences urbaines, fragmentation des espaces et replis sociaux accompagnent la banalisation de ce phénomène que nous présente cette exposition.

    [Alcazar, Espace régional]


    ••• Visites guidées
    Mercredi 21 septembre à 17h
    Samedi 1er octobre à 15h, samedi 15 octobre à 15h
    Sur inscription : espaceregional@marseille.fr

    ••• Autour de l'exposition
    > Alcazar, salle de conférence

    • Projection rencontre
    Samedi 1er octobre à 17h
    En remontant les murs
    Film de Marie-Noëlle Battaglia.
    Immersion dans un petit bout de ville, le quartier pavillonnaire de Coin Joli, qui dessine un autre Marseille, en équilibre instable entre aspirations individuelles, propriété privée et le désir d’une ville ouverte et commune à tous.
    En présence de la réalisatrice.

    • Conférence
    Vendredi 14 octobre à 17h
    Marseille Privatopia : une ville fragmentée
    Avec ses fortes inégalités et son tiers de logements en résidences fermées, entourés par des barrières ou des murs, Marseille évoque certaines villes latino-américaines. En parallèle de l'exposition, la géographe Elisabeth Dorier portera un regard analytique sur les deux visages de Privatopia : l’étalement périphérique des résidences fermées et sécurisées face à la dégradation de l'habitat des quartiers anciens paupérisés.
    Par Elisabeth Dorier, géographe, professeure des universités à l'Université d'Aix-Marseille et chercheuse au Laboratoire Population Environnement Développement (LPED, Aix Marseille Université -IRD).
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
  • Du 6 septembre 2022
    au 15 octobre 2022
  • Lundi
    Fermé
    -
  • Mardi
    13:00 - 18:00
  • Mercredi
    13:00 - 18:00
  • Jeudi
    13:00 - 18:00
  • Vendredi
    13:00 - 18:00
  • Samedi
    13:00 - 18:00
  • Dimanche
    Fermé
    -
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Toutes les activités à Marseille