Lorraine Thomas

Lorraine Thomas

Culture, Exposition, Art contemporain à Marseille 6ème
  • Une proposition de Lorraine Thomas qui collabore ici avec son partenaire Laurent Dolivot, associant des tableaux à des systèmes d’ouverture.

  • Donnez-nous des sous !?

    Dans l’ombre ou dans la lumière, il ne cesse de donner la parole à celles et ceux qui ne le voient jamais agir dans leurs vies. La visibilité a t-elle un prix ?

    A l’origine, une constatation de l’ordre de l’émotion. Les tableaux ne sont pas ‘bien vus’ malgré tout ce qu’ils donnent à voir et à penser, et si je n’arrive pas à en faire la promotion pourraient-ils prendre la parole à ma place ? Une proposition de Lorraine Thomas qui collabore ici avec son partenaire...
    Donnez-nous des sous !?

    Dans l’ombre ou dans la lumière, il ne cesse de donner la parole à celles et ceux qui ne le voient jamais agir dans leurs vies. La visibilité a t-elle un prix ?

    A l’origine, une constatation de l’ordre de l’émotion. Les tableaux ne sont pas ‘bien vus’ malgré tout ce qu’ils donnent à voir et à penser, et si je n’arrive pas à en faire la promotion pourraient-ils prendre la parole à ma place ? Une proposition de Lorraine Thomas qui collabore ici avec son partenaire Laurent Dolivot, associant des tableaux à des systèmes d’ouverture - fermeture comprenant rideaux, billes d’acier, goulottes, poulies, cordes, poids en ciment. Les titres des œuvres ; Donnez nous des sous !?, Faites l’effort de me regarder, Découvrez moi... sont à l’impératif. Le tableau ‘est vivant’, que le mécanisme soit automatique ou manuel, les œuvres ne dégageront leurs propriétés qu’au regard du visiteur et de l’espace dans lequel il se trouve.
    A l’ouverture du rideau, l’objet désiré ‘se dévoile’ au visiteur. Certains vont sourire, pensant à la prostituée qui s’exhibe et demande de l’argent pour son temps... Puis le rideau se referme et le tableau se retire comme si son temps était compté. Temps, visibilité, argent, si dans la société actuelle les notions d’art et d’argent sont souvent liées ou mal déterminées, ce travail tend à démontrer qu’elles sont avant tout antinomiques par leurs natures et les lois qui les entourent.
    Bien fort Bernard Plasse, directeur de la galerie du Tableau, de qualifier cette proposition d’ ‘Anti-Banksy’, faisant référence à l’œuvre qui, à la suite de son auto-destruction, a pris une valeur considérable et laissant à penser que l’oeuvre avait pris une valeur d’esthétisme par le biais de sa disparition. Et un tableau, une fois qu’il est acheté, rien ne garantit sa visibilité. Stimulus pour voir, face à face minuté, dans cette exposition le visiteur œuvre pour voir, telle une demande qu’il n’a pas l’habitude de faire. Le tableau montre alors une forme solide et vivante, telle une machine silencieuse et aveugle qui est néanmoins à l’origine du discours. L’un ne bouge pas sans l’autre !

    Une proposition de Lorraine Thomas avec Laurent Dolivot
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Du 18 septembre 2023 au 30 septembre 2023
    Fermé Le Dimanche
    * Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h
Fermer