Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque

Ensemble Gilles Binchois

Culture, Concert, Musique du monde à Marseille 1er
À partir de :  8 Tarif plein
  • Retrouvez l'Ensemble Gilles Binchois à la Cité de la Musique de Marseille samedi 11 mars.

  • M’arrêter ici…
    Chants d’exil

    Suggéré par le grand poète grec Constantin Cavafs, ce titre nous parle de ces communautés d’Asie Mineure poussées par un désir d’ailleurs ou ballottés par l’Histoire, en quête d’un lieu où mettre un terme à leur errance.

    Smyrne surnommé "la ville infidèle" constitue une terre d’accueil et d’exil qui, jusqu’au début du XXe siècle, rassemble une population hétéroclite provenant des Balkans, du Moyen-Orient et de l’Europe (Turcs, Grecs, Juifs, Arméniens,...
    M’arrêter ici…
    Chants d’exil

    Suggéré par le grand poète grec Constantin Cavafs, ce titre nous parle de ces communautés d’Asie Mineure poussées par un désir d’ailleurs ou ballottés par l’Histoire, en quête d’un lieu où mettre un terme à leur errance.

    Smyrne surnommé "la ville infidèle" constitue une terre d’accueil et d’exil qui, jusqu’au début du XXe siècle, rassemble une population hétéroclite provenant des Balkans, du Moyen-Orient et de l’Europe (Turcs, Grecs, Juifs, Arméniens, Levantins, Européens). Elle se transforme en carrefour des peuples, des cultures et des idées.

    Vers 1912, la ville apparaît alors comme un îlot cosmopolite dans une Asie Mineure qui a entamé, malgré la persistance de minorités arméniennes ou grecques, un processus de « turquisation ». Ce processus se cristallise avec la généralisation de l’État-nation comme forme politique dans la région, particulièrement avec la révolution des Jeunes Turcs de 1905.

    L’épisode final, l’incendie de Smyrne en 1922, généralement attribué aux troupes de Mustapha Kemal, signe la fin d’une société qui avait réussi à faire coexister plusieurs groupes linguistiques et religieux et envoie ces derniers encore une fois en exil. Pour cette rencontre, nous avons visé l’Orient, "notre" Orient, nous avons tourné nos regards vers ces traditions musicales du Levant : les répertoires grecs (nous référant à la chanteuse et ethnomusicologue Domna Samiou), séfarades (de Smyrne, Thessalonique …) et ottomans anciens (ms. de Dimitri Cantemir et Ali Ufki). En hommage à ce merveilleux passé, Dominique Vellard a composé trois mélodies pour voix et santouri sur des poèmes de Constantin Cavafs qui s’intègrent naturellement dans le répertoire historique.

    Ourania Lampropoulou, santouri
    Dominique Vellard, chant et oud
  • Langues parlées
    • Français
  • Le 11 mars 2023
  • Plein tarif
    De 8 € à 12 €
Horaires
Horaires
  • Le 11 mars 2023 à 20:30
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Tous les prestataires d’activités