Lieux Publics

Decazaville - la montagne qui brûle - Nina Gazaniol Vérité

Culture, Spectacle, Vidéo à Marseille 15ème
  • Installation vidéo.

  • « Les campagnes en déclin sont relativement mal connues des classes dominantes qui produisent les représentations légitimes de la société. Il s’agit de vieilles régions industrielles qui subissent encore les profondes mutations du capitalisme néo-libéral. [...] l’évolution des espaces ruraux de la France contemporaine questionne les grands bouleversements économiques et sociaux de notre époque. » Benoit Coquard - Ceux qui restent - 2019

    Ce projet, à la frontières’intéresse à une ville et...
    « Les campagnes en déclin sont relativement mal connues des classes dominantes qui produisent les représentations légitimes de la société. Il s’agit de vieilles régions industrielles qui subissent encore les profondes mutations du capitalisme néo-libéral. [...] l’évolution des espaces ruraux de la France contemporaine questionne les grands bouleversements économiques et sociaux de notre époque. » Benoit Coquard - Ceux qui restent - 2019

    Ce projet, à la frontières’intéresse à une ville et un territoire rural particulier, l’ancien bassin minier de Decazeville, en Aveyron dans le sud-ouest de la France. Sur le territoire de Decazeville se trouve un mont appelé « lou puech que ard» : la montagne qui brûle. Cette petite montagne que certain.e.s appellent « le Vésuve Aveyronnais », porte en elle seule l’image d’un territoire qui se consume mais aussi la force qu’il continue de déployer, envers et contre tout, pour vivre. Avec ce projet, Nina Gazaniol Vérité entend poursuivre sa recherche sur les écritures liées aux espaces et sur la connivence existant entre réflexion sociologique et création visuelle.

    En axant cette recherche sur les campagnes en déclin, elle continue d’interroger à sa façon, les notions de normes et d’étrangeté, de visible et d’invisible, de territoires et de paysages. Construit comme une série télé, le projet prend la forme d’une installation vidéo, à la croisée du documentaire et des arts visuels. Les spectateur.trice.s / visiteur.se.s sont invité.e.s à circuler dans un espace qui, pour un temps donné, représente le territoire de Decazeville. Entre réel et fiction, entre interviews zoom et parties de Roller Hockey, entre voiture télécommandée et discussion sur l’apocalypse, entre danses folkloriques et coquilles d’huîtres vides.

    Conception, écriture, vidéo, scénographie : Nina Gazaniol Vérité
    Écriture, dramaturgie, costumes : Marion Vincent
    Prise de son, mixage, création sonore : Alban de Tournadre
    Direction technique, scénographie : Mahatsanga le Dantec
    Développement dispositif numérique : Atelier Hémisphère
    Avec : Christine Teulier, Alexis Teulier, Marc Teulier, Virginie Barthelemy, Timeo Martinez, Lilou Martinez, Gérold Martinez, Karim Achour, Alexandre Filhol, Charlotte Falip, Morgane Fernandes, Elaura Sanhes, Thomas Peres, Simone Falip, Michel Falip, Georges Marti, Manon Viret, Guy Brunet, Benoit Coquard, l’équipe de Roller Hockey « Les gueules noires » de Decazeville, le club de danse folklorique « La Crouzade » de Firmi et le club de Twirling bâton d’Aubin.

    À partir de 12 ans
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Du 13 avril 2023 au 23 avril 2023
    Ouvert Le Jeudi, Le Vendredi, Le Samedi, Le Dimanche
    * horaires à venir
Fermer