Démonstrateurs de casseroles automatiques au stand SAME (Société d’appareils ménagers économiques), anonyme, 1949. Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine © Archives nationales, France

Au Salon des arts ménagers, 1923 – 1983 - Plateau volant, motolaveur, purée minute

Culture, Exposition, Sciences humaines et sociales à Marseille
11 Tarif plein
  • Cette « visite » du Salon des arts ménagers, grande fête populaire et spectacle de la société de consommation en devenir, conduit à une réflexion sur nos pratiques quotidiennes et sur l’avenir de nos sociétés dites développées.

  • « Plateau volant, motolaveur, purée minute », cette triade fait écho à la célèbre Complainte du progrès (Les Arts ménagers) de Boris Vian, diffusée au Salon des arts ménagers de 1956, dans laquelle le poète énumère avec humour les appareils plus ou moins fantaisistes qui envahissent le quotidien : repasse limace, atomixer, draps qui chauffent… Ces objets qui ont véritablement figuré au Salon, incarnent l’esprit d’invention et la projection dans la modernité qui en ont fait sa marque de...
    « Plateau volant, motolaveur, purée minute », cette triade fait écho à la célèbre Complainte du progrès (Les Arts ménagers) de Boris Vian, diffusée au Salon des arts ménagers de 1956, dans laquelle le poète énumère avec humour les appareils plus ou moins fantaisistes qui envahissent le quotidien : repasse limace, atomixer, draps qui chauffent… Ces objets qui ont véritablement figuré au Salon, incarnent l’esprit d’invention et la projection dans la modernité qui en ont fait sa marque de fabrique. À la croisée des sciences, de l’industrie et de l’esthétique, et au-delà de l’événement commercial, c’est bien une forme de révolution sociale que le Salon a instaurée entre 1923 et 1983.

    Pendant soixante ans, le Salon des arts ménagers a accueilli des millions de curieux venus découvrir les nouveautés en termes d’équipement domestique, d’habitat, d’organisation et de confort du foyer. Dès son origine, les innovations présentées sont photographiées dans un but documentaire et publicitaire : des dizaines de milliers de clichés ont ainsi été produits, témoignant de l’importance du visuel dans la construction d’un imaginaire de l’intérieur idéal. La société entière défile au Salon, pour se montrer, pour présenter, pour revendiquer aussi, comme la suffragette et féministe Louise Weiss en 1936, qui sous forme de performance, y fait la cuisine pour que soit accordé le droit de vote aux femmes.

    Cette « visite » du Salon des arts ménagers, grande fête populaire et spectacle de la société de consommation en devenir, conduit à une réflexion sur nos pratiques quotidiennes et sur l’avenir de nos sociétés dites développées.

    Dans le cadre de la célébration des 100 ans du Salon des arts ménagers, cette exposition présente des photographies originales issues des fonds des Archives nationales. Ces tirages dialoguent avec des objets, en particulier ceux exposés par le musée national des Arts et Traditions populaires au sein du Salon entre 1951 et 1959. Ce décalage entre modernité et tradition est ainsi rejoué pour illustrer une époque où les intérieurs domestiques se transforment face au progrès, bouleversement qui conduit les équipes du musée à patrimonialiser une société traditionnelle en train de disparaître.

    Quelques objets marquants des innovations technologiques modifiant le mode de vie domestique seront également présentés. Des objets liés aux salons (brochures, tickets d’entrée, catalogue) ou des caricatures, publiées dans la presse de l’époque, permettront enfin de plonger dans cette histoire de l’évolution des modes de vie et des goûts, et de mieux comprendre les enjeux sociaux soulevés par le Salon des arts ménagers.

    Cette exposition au Mucem est une adaptation de celle qui a été organisée par les Archives nationales du 5 février au 16 juillet 2022 sur le site de Pierrefitte-sur-Seine.


    Commissariat :
    Marie-Eve Bouillon, chargée d’études documentaires, Mission photographie de la direction des fonds, Archives nationales
    Marie-Charlotte Calafat, conservatrice du patrimoine, responsable du département des collections et des ressources documentaires du Mucem
    Enguerrand Lascols, conservateur du patrimoine, responsable du pôle vie domestique, Mucem
    Scénographie : en cours
    En partenariat avec : les Archives nationales
  • Langues parlées
    • Français
  • Du 7 juillet 2023 au 8 octobre 2023
  • Plein tarif
    11 €
  • Tarif réduit
    7.50 €
  • Forfait famille
    18 €

    • Valable pour 2 adultes acommpagnés obligatoiremement de 1 à 5 enfants

Horaires
Horaires
  • Du 7 juillet 2023 au 8 octobre 2023
    Fermé Le Mardi
    * Du 7 au 8 juillet de 10h à 19h Du 9 juillet au 30 août de 10h à 20h Du 31 août au 8 octobre de 10h à 19h
Fermer