Requin Chagrin

Requin Chagrin

Culture, Concert, Pop musique, Rock à Marseille 6ème

À partir de :  17 Tarif plein
  • Retrouvez la sur scène, accompagnée de son groupe, le 18 décembre 2021 au Café Julien de Marseille !

  • Marion Brunetto. Balance ascendant Balance. De quoi aimer les contrastes et les (dés)équilibres - en témoigne son nom de scène : Requin Chagrin, inspiré par cet animal marin devenu son totem. De l'eau a coulé sous les ponts depuis son arrivée à Paris, à peine majeure, et son apprentissage d'une dream pop mêlant rock californien, noisy-pop anglaise, héritière outsider des Yé-yé : une musique anglo-saxonne explorée de manière unique en France. En témoigne le premier single, Déjà Vu, dont le...
    Marion Brunetto. Balance ascendant Balance. De quoi aimer les contrastes et les (dés)équilibres - en témoigne son nom de scène : Requin Chagrin, inspiré par cet animal marin devenu son totem. De l'eau a coulé sous les ponts depuis son arrivée à Paris, à peine majeure, et son apprentissage d'une dream pop mêlant rock californien, noisy-pop anglaise, héritière outsider des Yé-yé : une musique anglo-saxonne explorée de manière unique en France. En témoigne le premier single, Déjà Vu, dont le clip réalisé par Antoine Carlier reflète l'énergie à la fois synthétique et onirique. Et ce riff de clavier qui emporte tout sur son passage.

    Comme d'habitude, Marion joue de tout, toute seule : synthétiseur, basse, guitare, batterie. Elle incarne une self made woman à l'aube de sa trentaine, qui s'aventure davantage dans l'introspection, puisant son inspiration dans ses rêves, ses voyages, ses amis. Qui ne s'embarrasse guère des limites frontalières du genre, n'hésitant pas à s'approprier le masculin dans "Fou" ou "Roi du silence".

    Après la révélation du premier album, Requin Chagrin, en 2015, puis la confirmation du second, Sémaphore (2019) Marion Brunetto a été confrontée à la multitude d'options que peut représenter un troisième disque. Débuté peu avant le confinement, terminé lors d'un enregistrement aux prestigieux studios bruxellois ICP, à la fin de l'été 2020, BYE BYE BABY témoigne de l'intériorité d'une artiste qui veut s'exprimer sur ce qu'elle est tout en racontant le monde autour d'elle.
  • Langues parlées

    • Français
  • Le 18 décembre 2021
  • Plein tarif
    17 €
  • 17 € (frais de location inclus)
Horaires

Horaires

  • Le 18 décembre 2021 à 20:30
Nos suggestions