Maupetit, côté Galerie

Les Pelouses de la Place Tahrir - Arnaud du Boistesselin

Culture, Exposition, Photographie à Marseille

  • Pour les dix ans du Printemps arabe égyptien, exposition d'Arnaud du Boistesselin.

  • "Quand éclatent les événements de janvier 2011 j’habite au Caire depuis plus de 10 ans, une foule incroyable passe sous mes fenêtres ce 25 janvier, je descends, prends quelques photos, les gens m’invitent à venir avec eux, ils sont heureux et déterminés, ils vont écrire une page d’histoire de leur pays, l’Egypte. Hélas, comme toujours, la répression cherche à ramener le peuple dans le "droit chemin", cette fois, une fois de plus, elle fut terrible. Les combats, les scènes de...
    "Quand éclatent les événements de janvier 2011 j’habite au Caire depuis plus de 10 ans, une foule incroyable passe sous mes fenêtres ce 25 janvier, je descends, prends quelques photos, les gens m’invitent à venir avec eux, ils sont heureux et déterminés, ils vont écrire une page d’histoire de leur pays, l’Egypte. Hélas, comme toujours, la répression cherche à ramener le peuple dans le "droit chemin", cette fois, une fois de plus, elle fut terrible. Les combats, les scènes de liesses, de terreur et de foi ont été décrites, photographiées, racontées, ... Je n’ai pas suivi cette voie, pour moi la représentation de cette période a commencé le 14 avril 2011 en sortant du métro Sadat je vois les militaires replanter la pelouse, indiquant ainsi un retour à la "normalité" ... Je décide de voir et de montrer comment la place Tahrir devient une sorte de scène du théâtre grec, de skḗnē, ces tentes, ces lieux couverts, cet endroit où jouaient les acteurs. J’y suis avant/après jamais pendant les violences. L’occupation du territoire de cette place donne un paysage assez précis des typologies des intervenants. Je m’attache surtout à la géographie de cette place et prend des photographies des tentes, des structures de communications, de ravitaillement, ...
    Après des occupations et puis les expulsions, les militaires replantent à nouveau la pelouse, cette exposition raconte les vagues paysagées, suivies d’espoir et suivies de violence, sans les montrer, comme dans les récits du théâtre grec ..."

    Pour les dix ans du Printemps arabe égyptien, exposition d'Arnaud du Boistesselin.
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
  • Du 19 février 2021
    au 23 mars 2021
  • Lundi
    10:00 - 16:00
  • Mardi
    10:00 - 16:00
  • Mercredi
    10:00 - 16:00
  • Jeudi
    10:00 - 16:00
  • Vendredi
    10:00 - 16:00
  • Samedi
    10:00 - 16:00
  • Dimanche
    10:00 - 16:00
Nos suggestions