Voir les photos (3)

Les forts du Vieux Port et les consignes sanitaires

Site et monument historiques, Patrimoine historique, Vieux port à Marseille
  • Le port est encadré de deux forts : le fort Saint-Jean et le fort Saint-Nicolas.
    Le site du fort Saint-Jean aurait été occupé depuis l'Antiquité, mais ce n'est qu'au XIIIe siècle que les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (futur ordre de Malte) s'y installent donnant son nom au quartier. Certains vestiges sont encore visibles. La massive tour Carrée est élevée après le sac des Aragonnais (1423) par le Roy René, à l'emplacement de la tour Maubert, pour défendre l'entrée du port. La tour...
    Le port est encadré de deux forts : le fort Saint-Jean et le fort Saint-Nicolas.
    Le site du fort Saint-Jean aurait été occupé depuis l'Antiquité, mais ce n'est qu'au XIIIe siècle que les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (futur ordre de Malte) s'y installent donnant son nom au quartier. Certains vestiges sont encore visibles. La massive tour Carrée est élevée après le sac des Aragonnais (1423) par le Roy René, à l'emplacement de la tour Maubert, pour défendre l'entrée du port. La tour du fanal est édifiée en 1644 et le Chevalier de Clerville construit le fort prévu par Louis XIV dans les grands projets pour Marseille. Il fait creuser un fossé inondable afin d'isoler le fort de la ville. Il sert de garnison, puis de prison pendant la Révolution. Pendant la deuxième guerre mondiale, il est occupé par un dépôt de munitions de l'armée allemande qui explose en 1944 causant de gros dégâts au fort et au Pont Transbordeur. Le fort a été classé Monument Historique en 1964.
    Les consignes sanitaires.
    Au XVIIIe siècle, le très beau bâtiment de la consigne était le siège de l'Intendance sanitaire de Marseille chargée de la prévention des épidémies et de la mise en quarantaine systématique des bateaux. Elle est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1949. Un deuxième bâtiment fut construit à l'identique au cours du XIXe siècle. En 1720, malgré ces mesures le bateau le Grand Saint-Antoine propagea la peste dans toute la ville et bientôt dans toute la Provence.
    De l'autre côté de la passe, dès 1660 le Chevalier de Clerville construit le fort Saint-Nicolas sur ordre de Louis XIV qui voulait tenir Marseille en respect en cas de rébellion. Auparavant, à cet emplacement se trouvait une tour servant à manoeuvrer la chaîne qui fermait l'entrée du port. Emportée comme trophée après le Sac des Aragonnais, cette chaîne se trouve actuellement dans la cathédrale de Valence, en Espagne. Sous le Second Empire, lors de la construction de la Résidence Impériale (le Pharo), le fort fut coupé en deux afin de créer une voie d'accès détruisant ainsi le symbole de l'autorité royale. Le fort est classé Monument Historique en 1969.
    Accessible pour handicapés
  • Langues parlées
    • Anglais
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
Nos suggestions