13EVT116339_1_WEB.jpg

Laborius Song - Daina Ashbee

Culture, Spectacle, Divers arts à Marseille
  • Danse - Performance

    Dans Laborious Song, la jeune chorégraphe canadienne Daina Ashbee brosse un univers imaginaire inspiré d'expériences personnelles. Cela donne lieu, au-delà des genres, à un modèle de fragilité.
    Avec une magnifique précision, le performeur Benjamin Kamino s'abandonne à un leitmotiv récurrent et progressif. Il s'approprie le territoire et évoque une sorte de violence autodestructrice qui nous offre un moment provisoire de réconfort et de transe. Laborious Song vous...
    Danse - Performance

    Dans Laborious Song, la jeune chorégraphe canadienne Daina Ashbee brosse un univers imaginaire inspiré d'expériences personnelles. Cela donne lieu, au-delà des genres, à un modèle de fragilité.
    Avec une magnifique précision, le performeur Benjamin Kamino s'abandonne à un leitmotiv récurrent et progressif. Il s'approprie le territoire et évoque une sorte de violence autodestructrice qui nous offre un moment provisoire de réconfort et de transe. Laborious Song vous fait entrer dans un univers marécageux. Les sauts de Benjamin Kamino ressemblent à des plongeons dans des eaux peu profondes. La musique de Gianni Bardaro pénètre goutte à goutte et dissipe notre douleur collective.

    Daina Ashbee

    Originaire de Nanaimo, en Colombie-Britannique et descendante des peuples métis-cris et néerlandais, Daina Ashbee crée Unrelated en 2014, une première pièce empreinte de lucidité qui explore la lutte et la culture et des femmes autochtones et la perte de l'identité. Sa façon d'aborder le féminin dans toute sa vulnérabilité, sa cruauté et sa puissance lui vaut une reconnaissance quasi immédiate. À 26 ans, elle est doublement récompensée aux Prix de la danse de Montréal où elle reçoit le Prix du CALQ pour la meilleure oeuvre chorégraphique avec When the ice melts, will we drink the water?, et le prix Découverte pour Unrelated.
    L'année suivante, elle rompt le tabou du cycle menstruel dans Pour (FTA, 2017). Elle poursuit alors un travail chorégraphique reposant sur des états de corps en tension où la répétition et l'accumulation agissent comme catalyseurs. Dans une esthétique minimaliste qui lui est propre, elle crée Serpentine (2017), où elle met à l'épreuve l'endurance du public qui s'incline devant la performance cathartique d'Areli Moran. En 2019, elle remporte un prix Bessie à New York en tant que révélation de l'année.

    Une proposition du festival Actoral.
    Lieu : La Cartonnerie
    Parking public(Gambetta, Cours Julien)
  • Environnement
    • En ville
    • Centre ville
    • Arrêt de transport en commun à moins de 500 m
    • Arrêt de bus à moins de 500 m
    • Station de métro à moins de 500 m
  • Langues parlées
    • Anglais
    • Français
  • Tarifs
    Entrée : de 8€ à 16€
Horaires
  • Du 3 octobre 2020
    au 4 octobre 2020
  • Samedi
    à 19:30
  • Dimanche
    à 19:30
Est programmé par
Nos suggestions