13MO000164_1_HD.jpg

La citerne des Moulins

Site et monument historiques, XIXe siècle à Marseille

  • Construit entre 1851 et 1852, le bassin d'une capacité de 12000 m3 est situé à 35 mètres au-dessus du niveau de la mer, sous la place des Moulins, qui constitue le point culminant du Panier. Sur des gravures du XVIIe siècle, on dénombre une quinzaine de moulins à vent. Aujourd'hui il n'en reste que trois, malheureusement engloutis dans le bâti urbain. L'utilisation de l'eau comme force motrice va petit à petit obliger les moulins à vent à cesser toute activité. Au milieu du XIXe siècle la...
    Construit entre 1851 et 1852, le bassin d'une capacité de 12000 m3 est situé à 35 mètres au-dessus du niveau de la mer, sous la place des Moulins, qui constitue le point culminant du Panier. Sur des gravures du XVIIe siècle, on dénombre une quinzaine de moulins à vent. Aujourd'hui il n'en reste que trois, malheureusement engloutis dans le bâti urbain. L'utilisation de l'eau comme force motrice va petit à petit obliger les moulins à vent à cesser toute activité. Au milieu du XIXe siècle la ville fait raser les bâtiments existants afin de créer une place architecturalement homogène.
    Cet immense réservoir est constitué d'une structure avec petites voûtes en brique reposant sur 160 piliers en pierre de Cassis hauts de 5 mètres et espacés de 4 mètres d'axe en axe dans un sens et 2 mètres dans l'autre. Sur ces voûtes (arcs surbaissés) avait été placée une couche de terre végétale d'environ un mètre d'épaisseur pour intercepter l'action du soleil sur les eaux. Depuis, la surface supérieure a été recouverte de matériaux de voirie utilisés pour l'aménagement de la place des Moulins.
    La construction de ce bassin, engagée simultanément à celle des bassins de Longchamp et de la colline Bpnaparte-Puget, a permis de régulariser le service de l'alimentation en eau de la ville. Ce fonctionnement, initié pendant la première moitié du XIXé siècle, a ensuite été limité après la construction du bassin de Sainte-Marthe sur la dérivation du bassin de Longchamp. La distribution d'eau depuis ce dernier s'effectuait par des conduites en fonte qui, elles-mêmes acheminaient l'eau au moyen de conduites secondaires branchées sur les conduites principales. Les eaux avaient été filtrées préalablement dans le réservoir à deux niveaux de Longchamp et depuis l'étage inférieur du bassin de Longchamp, partait la canalisation des Moulins.
    Aujourd'hui plusieurs projets de mise en valeur de la citerne des Moulins sont à l'étude.
    La citerne n'ouvre que sur rendez-vous et pour les Journées Européennes du Patrimoine : les clés sont à demander à l'Office de Tourisme et des Congrès qui en assure la visite guidée.
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
Nos suggestions