13EVT116603_1_WEB.jpg

Juste un peu distraite - Michèle Sylvander

Culture, Exposition, Divers arts à Marseille

  • Les questions de filiation, de généalogie, de gémellité, de genre, de sexualité, de rapport entre l'homme et l'animal, l'expression de pulsions plus ou moins contenues sont également présents dans son travail photographique et son travail de vidéo. On ne ressort pas indemne de cette confrontation avec ces dessins, entre rêves, traumas et fantasmes avoués ou inachevés.

    "Dessiner, fuir l'intranquilité. Prendre des notes hâtives avec son café du matin de peur qu'elles ne tombent dans...
    Les questions de filiation, de généalogie, de gémellité, de genre, de sexualité, de rapport entre l'homme et l'animal, l'expression de pulsions plus ou moins contenues sont également présents dans son travail photographique et son travail de vidéo. On ne ressort pas indemne de cette confrontation avec ces dessins, entre rêves, traumas et fantasmes avoués ou inachevés.

    "Dessiner, fuir l'intranquilité. Prendre des notes hâtives avec son café du matin de peur qu'elles ne tombent dans l'oubli. Un entre-deux qui semble sans importance. Une sorte de retour à soi. En évoquant ses listes, Georges Perec parle de ce degré zéro de la contrainte. Aucune attente. Juste des "cri-bouillages" sur une petite feuille de papier sans qualité. Les mettre en relation, interroger leur sens. Ils apparaissent alors comme l'énigme d'un jeu où personne n'est le maître." Michèle Sylvander


    Dans le cadre de Paréidolie, salon international du dessin contemporain.
    Avec le soutien des sociétés Ressource, Marseille 2b print, Septèmes-les-Vallons, La baguette magique, Marseille.

    Le Frac dédie chaque année depuis 2015 une exposition à la Saison du dessin sur le plateau expérimental dans le cadre de Paréidolie, salon international du dessin contemporain à Marseille. L'exposition Juste un peu distraite révèle au public un corpus de dessins inédits de Michèle Sylvander réalisés sous forme d'un rituel matinal. Tirés de petits carnets et réalisés au crayon noir, parfois légèrement réhaussés de couleurs, ils dévoilent des thèmes récurrents qui traversent et fondent la démarche de l'artiste.

    [Frac - plateau expérimental]


    A NOTER
    Week-end d'ouverture des expositions et nocturne du 25 au 27 septembre 2020
    Entrée libre vendredi 25 septembre de 15h à 22h, samedi 26 de 12h à 19h, dimanche 27 de 14h à 18h à l'occasion du Printemps de l'art contemporain, de Paréidolie et de Manifesta 13 Marseille Les Parallèles du Sud.
    Parking public(Parking Charles de Gaulle)
  • Environnement

    • Arrêt de transport en commun à moins de 500 m
    • Station de métro à moins de 500 m
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs

    Entrée : 5€
Horaires
  • Du 25 septembre 2020
    au 17 janvier 2021
  • Mercredi
    19:00 - 19:00
  • Jeudi
    19:00 - 19:00
  • Vendredi
    19:00 - 19:00
  • Samedi
    19:00 - 19:00
  • Dimanche
    19:00 - 19:00
Nos suggestions