Exposition Humanités de Jean-François Debienne

Humanités

Culture, Exposition, Photographie à Marseille 8ème

  • Une série photographique de Jean-François Debienne.

  • Retrouvez l’exposition : HUMANITÉS, une série photographique de Jean-François Debienne

    « Un jour, j’ai rencontré l’association 13Egaux qui organisait des maraudes sur le secteur République-Canebière Saint Charles (Marseille). C’était un dimanche soir de fin décembre, à la température douce mais avec un soleil qui se couche très tôt. J’avais prévenu Hasna et Najette, les deux responsables de l’association que je viendrais leur parler de mon projet photo.

    L’équipe était là, avec les...
    Retrouvez l’exposition : HUMANITÉS, une série photographique de Jean-François Debienne

    « Un jour, j’ai rencontré l’association 13Egaux qui organisait des maraudes sur le secteur République-Canebière Saint Charles (Marseille). C’était un dimanche soir de fin décembre, à la température douce mais avec un soleil qui se couche très tôt. J’avais prévenu Hasna et Najette, les deux responsables de l’association que je viendrais leur parler de mon projet photo.

    L’équipe était là, avec les bénévoles, dans une sorte de garage, ils préparaient avec soin des petits sacs de nourriture qu’ils allaient donner aux sans domicile fixe qu’ils rencontreraient dans leur maraude. Je les ai suivis le soir, descendant la rue de la République avec leurs caddies chargés, éclairés par les lumières de la Ville ou les néons des magasins, image étrange. Ils faisaient cela chaque dimanche soir depuis des mois et des mois et ce n’étaient pas les seuls ! Pauvreté oblige sur Marseille. Je me suis alors demandé quelle énergie les traversait pour consacrer du temps et un peu d’argent à cette tâche si essentielle. Je suis demandé aussi quel type de rapport s’était instauré, au fil des mois, entre eux et les sans domicile fixe. Je me suis demandé enfin comment je pouvais saisir au mieux ces instants de rencontres, cette fraternité ambiante. Qui étaient ces bénévoles anonymes et qui étaient ces personnes aidées. ? Oui, il y avait de la fraternité ou plutôt de l’humanité et même des humanités qui émanaient d’eux, car, je peux maintenant vous l’assurer, il y a aussi (et bien sûr), de l’humanité chez les personnes dites « sans domicile fixe ».

    Merci pour eux de regarder ce travail documentaire de quelques soirs sur le terrain, en photos de nuit, le plus souvent entre chien et loup au fil de l’hiver et en début de printemps »

    Jean François Debienne
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires

Horaires

  • Du 22 novembre 2021 au 24 janvier 2022
    Fermé Le Samedi , Le Dimanche
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement à Marseille
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants à Marseille
3 cyclistes au parc du Pharo
Toutes les activités à Marseille