13T2B00037_1_WEB.jpg

Hôpital Caroline

Site et monument historiques, XIXe siècle à Marseille

  • L'Hôpital Caroline se situe à l'extémité de l'île Ratonneau, qui forme avec les îles d'If, Pomègues et Tiboulen, l'archipel du Frioul. Oeuvre majeure de Michel-Robert Penchaud (1772-1833), cet étblissement sanitaire fut conçu comme "machine à guérir" la fièvre jaune. Mais au moment où il est rendu aux autorités sanitaires en 1828, ce terrible fléau ne menace plus le bassin méditerranéen.

    Réhabilité par l'architecte Vaucher, l'Hôpital Caroline devient le nouveau lazaret de Marseille, après...
    L'Hôpital Caroline se situe à l'extémité de l'île Ratonneau, qui forme avec les îles d'If, Pomègues et Tiboulen, l'archipel du Frioul. Oeuvre majeure de Michel-Robert Penchaud (1772-1833), cet étblissement sanitaire fut conçu comme "machine à guérir" la fièvre jaune. Mais au moment où il est rendu aux autorités sanitaires en 1828, ce terrible fléau ne menace plus le bassin méditerranéen.

    Réhabilité par l'architecte Vaucher, l'Hôpital Caroline devient le nouveau lazaret de Marseille, après la destruction vers 1850 de celui, continental, d'Arenc. Son activité est encore mentionné pendant l'entre-deux-guerres. En 1944, les îles du Frioul sont bombardées par l'aviation des Forces Françaises de Libération pour la reddition des garnisons allemandes d'occupation. Les bâtiments sont "soufflés". L'Hôpital Caroline n'est plus qu'un champ de ruines.

    En 1978, l'association pour le renouveau et l'animation de l'Hôpital Caroline est crée pour sauvegarder le lieu et entreprendre sa restauration, grâce à une convention qui la lie à la Ville de Marseille, propriétaire des lieux. Il accueille aujourd'hui des concerts l'été lors de festivals.
Nos suggestions