13ART006165_1_WEB.jpg

Dame Farine

Céréales et produits dérivés à Marseille 7ème
  • Ce que j'aime, c'est le pain...
    Le voir se pétrir, devenir pâte, lever, le façonner des formes qui lui conviennent le mieux, le laisser respirer, l'envoyer à la chaleur du four et l'admirer lorsqu'il explose, lorsque sa croûte enfin se forme, jusqu'à atteindre son aspect final. L'entendre alors chanter au défournement.

    De la farine au pain, nous fabriquons amoureusement tous nos produits, nous rafraichissons nos levains, en les ensemençant selon l'humeur au seigle, à l'épeautre ou au...
    Ce que j'aime, c'est le pain...
    Le voir se pétrir, devenir pâte, lever, le façonner des formes qui lui conviennent le mieux, le laisser respirer, l'envoyer à la chaleur du four et l'admirer lorsqu'il explose, lorsque sa croûte enfin se forme, jusqu'à atteindre son aspect final. L'entendre alors chanter au défournement.

    De la farine au pain, nous fabriquons amoureusement tous nos produits, nous rafraichissons nos levains, en les ensemençant selon l'humeur au seigle, à l'épeautre ou au blé. Nos pâtes ne sont pas brusquées. Lentement pétries, elles ne sont pas trop oxydées et prennent le temps de lever. Elles se reposent, elles muent, prennent de la force, gonflent.

    Cette démarche permet à l'acide phytique, présent naturellement dans les farines complètes, d'être éliminé. Il empêche en effet l'absorption des minéraux et réduit donc à néant les nutriments des farines complètes.

    L'utilisation de levains et de longues fermentations permet aux enzymes de détruire cet acide, et donc de rendre les minéraux assimilables. Les nutriments n'ont en effet de valeur que si l'organisme les intègre !
Nos suggestions
Place Bargemon à Marseille, vue sur le Vieux-Port et Notre Dame de la Garde
Trouver un hébergement
Friche Belle de Mai Marseille, salle de restaurant
Restaurants
3 cyclistes au parc du Pharo
Toutes les activités à Marseille