L'Estaque

"Des toits rouges sur une mer bleue" - Cézanne

Partez à la découverte de l’Estaque, quartier situé au nord de Marseille dans le 16ème arrondissement à 10km du Vieux-Port, tout près de la Côte Bleue ! Authenticité marseillaise, bons petits plats à déguster et balades au programme.

Un peu d'histoire

L’Estaque c’est l’un des nombreux trésors marseillais : un de ces 111 villages à l’identité si marquée. On entend souvent les locaux clamer leur amour pour leur quartier à travers cette phrase :  “Nous sommes Estaquéens avant d’être Marseillais !”   

Son nom vient du provençal “Estaco”  qui signifie: l’attache, le pieux grâce auquel on amarre le bateau. Nous nous situons d’abord dans un village de pêcheurs né au 12ème siècle sans aucune voie de communication vers le centre de Marseille si ce n’est un chemin muletier. Il faut attendre la fin du 19eme siècle pour que ce paisible village connaisse un bouleversement fulgurant avec l’installation de tuileries à l’est et d’usines à l’ouest. Les gisements d’argile sont d’une qualité exceptionnelle et les tuiles Estaquéennes sont exportées jusqu’au Mexique ! 

Des familles entières sont venues travailler à l’Estaque, provenant essentiellement du Piémont italien et de l’Espagne. Ces populations ont participé à la création de nouveaux quartiers comme celui des Riaux à l’Ouest, mais aussi à l’apparition d’un nouvel habitat ouvrier : la courée. Des pêcheurs, des ouvriers, mais aussi des Marseillais venus du centreville qui construisent quelques “folies” : l’Estaque devint également au 19eme siècle un lieu de villégiature. 

Le saviez-vous ?

Pour en savoir encore plus sur l’Estaque et ses modes d’habitation, ne manquez pas de visionner le film de Robert Guedighian “Marius et Jeanette” qui illustre le mode de vie des habitants des courées, entre solidarité et bienveillance.

Vous pouvez aussi vous inscrire à notre visite guidée ludique et poétique pour en apprendre un peu plus sur ce quartier souvent méconnu !

Un village de peintres et de couleurs

Le cœur du village se situe autour de la place Maleterre, juste devant l’église, vous aurez la plus belle vue sur la rade de Marseille et sur les fabuleux viaducs de la ligne de la Côte bleue.
LEstaque est aussi une terre d’inspiration pour les peintres : Monticelli est venu peindre la Chapelle de la Galline, sur les hauteurs de l’Estaque, dès 1860. Le célèbre Paul Cézanne à partir de 1870 s’intéressera aux formes, aux lignes, aux couleurs pour ouvrir les voies de l’abstraction. Braque viendra poursuivre ses recherches en 1907 et c’est au quartier des Riaux qu’il peindra “la maison à l’Estaque”, la première œuvre cubiste souvent éclipsée par les “Demoiselles d’Avignon” de Picasso.

C’est aussi ici que Cézanne fera plusieurs séjours dédiés aux recherches picturales qui donneront naissance à la peinture moderne, il existe d’ailleurs aujourd’hui une plaque commémorative près de l’Eglise Saint-Pierre.
Parcourez le sentier des peintres au cours d’une balade d’environ deux heures qui retrace la grande histoire d’amour entre le quartier pittoresque de l’Estaque et l’histoire de la peinture. 

C’est comme une carte à jouer. Des toits rouges sur une mer bleue

Cézanne à son ami le peintre Pissaro - 1876

Et bien d'autres activités !

Ne quittez pas l’Estaque sans avoir gouté aux fameux chichis fregis ! A moins que vous ne préfériez prendre des panisses pour l’apéro avec un petit pastis typiquement marseillais ? Le quartier de l’Estaque offre également beaucoup de restaurants en bord de mer ou au cœur du village si vous avez un petit creux après la balade !
L’Estaque possède aussi une grande base nautique et les plages de Corbières, un spot très sympa pour se baigner en famille avec des jardins botaniques et une base nautique municipale .

En marchant du côté du port vous pourrez peut-être croiser des chevaliers participant aux Joutes !  Les joutes font partie d’une tradition provençale très forte et le club de l’Estaque est très actif ! Il rayonne au niveau national et les entraînements des joueurs, ces chevaliers des mers, font partie du folklore du quartier le dimanche. Et ne ratez pas les compétitions pour profiter d’une ambiance populaire, musicale et festive et pour aller encourager les joueurs estaquéens.

Nos suggestions