© OMTCM
Découvrez

La Calanque de Morgiou

étroite et secrète

Découvrez la calanque de Morgiou : située entre Sormiou et Sugiton dans le 9ème arrondissement de la ville de Marseille, elle est sans doute une des plus belles calanques de Marseille. 

Un coin de paradis au cœur des calanques 

Etroiteprofonde et secrète elle reste accessible à pied en 1 heure de marche environ depuis le massif de Luminy. On y accède en voiture par un col vertigineux, digne d‘un col de montagneIl convient de s’assurer des conditions d’accès dans les calanques avant de vous lancer, car la règlementation est très stricte surtout en été. 

On peut aussi visiter les calanques par la mer avec les navettes au départ du Vieux Port de Marseille. 

Des sentiers nature, un secteur d’escalade prisé 

On rejoint en quelques minutes la petite plage de galets qui permet d’entrer facilement dans l’eau fraîche et cristalline de la calanque. Bien souvent on aura du mal à trouver la place d’étendre sa serviette de bain, il faudra alors marcher un peu plus loin et trouver un rocher accueillant duquel on pourra se baigner. Les Marseillais le savent bienl’eau des calanques est plus froide qu’ailleurs, en raison d’abouchement de source souterraine, ou du souffle du mistral la veille, ou encore à cause du relief sousmarin : le rafraîchissement est toujours garanti  

Le GR98-51 traverse la calanque et permet de rejoindre en 45 mn environ celle de Sugiton à l’est. Ce chemin, très beau, a des rochers patinés, glissants par la fréquentation des randonneurs : il nécessite d’avoir de vraies chaussures de randonnée.  

On ne sera pas surpris d’entendre, tout en marchant, des cliquetis et des voix venant de nulle part : ce sont les grimpeurs au-dessus de nos têtes qui se mesurent aux vires, dévers, et autres anfractuosités dans des voies d’une ou plusieurs longueurs.  

Rive opposée, ce même chemin de randonnée monte vers le col du Renard à l’ouesten direction du cap Morgiouet rejoint le sentier des crêtes. Une balade facile permet d’atteindre l’anse de la Triperie, dont la rotondité et la verticalité des parois sont impressionnantesUn magnifique panorama vous attend à la pointe du cap, sur l’enfilade des calanques, le Devenson, et au loin les falaises rouges du Cap Canaille à Cassis. C’est le domaine des goélands leucophées et des corneilles des falaises, qui sont ici moins dérangés par les promeneurs. 

Le Saviez-vous ?

Dans le temps, les poissonnières venaient chercher le poisson dans la calanque à dos d’âne, pour le transporter jusqu’à la ville. C’est pour cela que certaines années, en leur honneur, la “Journée de l’âne” est célébrée par les habitants de la calanque.  

Morgiou et son histoire 

A l’extrémité du Cap Morgiou, l’anse de la Triperie, témoigne de la longue fréquentation de cette calanque dans lhistoire. En effet la Grotte Cosquer, grotte sousmarine découverte par le plongeur Henri Cosquer, atteste de la présence humaine il y a environ 28000 ans.  

Un formidable bestiaire marin, avec phoques et pingouins a été mis à jour avec cette découverte exceptionnelle, à l ‘époque où la mer du fait de la glaciation se trouvait   quelques mètres plus bas.  

La calanque garde aussi quelques vestiges historiques. L’escalier en pierre au niveau du port baptisé escalier de Louis XIII témoigne du passage de ce dernier dans la calanque pour assister à la pêche à la madrague en 1622, une pêche au thon au moyen de la madrague, nom du filet utile pour cette pêche. 

Principal port de pêche entre Marseille et Cassis la calanque ne sera rattachée à la ville par voie terrestre qu’à partir de 1959 date de la construction de la route du feu. 

L’art de vivre à Morgiou 

120 cabanons et 40 résidents permanents habitent encore ce petit coin de paradis à l’équilibre fragile. Ici pas délectricité, mais de rustiques conditions de vie dans des cabanons qui vivent aux pulsations ralenties du temps qui passe. Chants de cigales, eaux turquoise, chemins bordés d’agaves ou de figuiers de barbarie, vivre ici est un art, venir ici est un enchantement permanent. 

Les promeneurs et grimpeurs assoiffés ont l’habitude de conclure leur balade par un arrêt convivial au Nautic Barle seul bar-restaurant de la calanque, où il fait bon se réchauffer ou se rafraîchirselon la saison, avec une cuisine à base de poissons et de produits provençaux (attention : carte bancaire non acceptée). 

Nos suggestions