Office de tourisme et des congrès

Théâtre Roberto Zucco

17.03.17 > 24.03.17

ROBERTO ZUCCO de Bernard-Marie Koltès
Texte Intégral

Mise en scène: Dominique Lamour
assisté de Henri Fernandez
Distribution: Michel Adjriou, Jérémy Agarrat, Isabelle Arekion, Boris Bayard, Pascale Donato, Nicolas Druguet, Elise Fagon, Henri Fernandez, Jean-Paul Gabert, Cédric Milioto, Betty Pons Armani, Charlotte Santiago, Jérôme Savajols.

Vendredi 17 et samedi 18 marsà 20h30  - Jeudi 23 et vendredi 24 mars à 20h30

Réservations: www.lecarrerond.fr/presentation

L'histoire du tueur en série italien Roberto Zucco, élevé à une dimension mythique et croisé à l'histoire de la « gamine », jeune fille en perdition.

Roberto Zucco, qui vient de tuer son père, s'évade de prison le soir même de son arrestation. S'en suit alors une longue cavale jalonnée de meurtres, à commencer par celui de sa mère , et de rencontres dont la plus importante est celle de la "Gamine" , qu'il viole et qui , pourtant , s'éprend de lui . mais Zucco l'abandonne car il fuit toujours , il traverse le quartier mal famé du Petit Chicago où il assassine un inspecteur , il se retrouve dans un square où , après une prise d'otages , il tue un jeune garçon . Pendant que les meurtres s'enchaînent , la "Gamine" entreprend tout ce qu'elle peut pour le revoir et n'hésite pas à le dénoncer à la police . Elle sera donc l'agent de la chute de Zucco et causera son arrestation . Mais une fois encore, a peine arrêté, Zucco s'évade puis disparaît , englouti dans une tempête solaire apocalyptique...
Un trajet invraisemblable, un personnage mythique, un héros comme Samson ou Goliath, monstres de force, abattus finalement par un caillou ou par une femme.

"Bernard-Marie Koltès"
Bernard-Marie Koltès, auteur dramatique français, né à Metz le 9 avril 1948 et mort à Paris le 15 avril 1989, est né dans une famille bourgeoise de Metz. Dès sa jeunesse il est violent, alcoolique, drogué, et ancré dans la révolte (à l'image de celle de Jean Genet) ; pourtant il s’initie à la musique de Jean-Sébastien Bach avec l’organiste Louis Thiry. Il voit, à l’âge de vingt ans, Maria Casarès dans Médée. Il rencontre Hubert Gignoux, alors directeur du TNS Théâtre national de Strasbourg, lui propose d’intégrer l’école du TNS ; il y entre en section scénographie, puis y réalise une dizaine de mises en scène. Il commence alors à écrire pour le théâtre. En 1970, il monte sa propre troupe de théâtre, le « Théâtre du Quai » et écrit L’Héritage que Maria Casarès lit pour la radio. Entre un passage au Parti communiste français (1974-1978), de nombreux voyages en Amérique latine, en Afrique et à New York, Koltès crée de nombreuses pièces, comme le long monologue écrit pour Yves Ferry La Nuit juste avant les forêts, qui est montée en off au Festival d'Avignon en 1977 par l'auteur, puis à sa demande, par Moni Grégo au CDN de Lille. Son théâtre, en rupture avec la génération précédente du théâtre de l'absurde, est une recherche permanente sur la communication entre les hommes. Koltès a conçu le personnage de Roberto Zucco à partir de l'histoire réelle du tueur Roberto Succo. Au début des années 1980, il rencontre Patrice Chéreau qui devient son metteur en scène. Mais l'écrivain, malade, décède à quarante et un ans du SIDA.

OTCM